Gambie: Deux anciens généraux de Yahya Jammeh acquittés

La cour martiale gambienne a rendu son verdict lundi 27 mai dans deux affaires de trahison militaire. Dans un premier dossier, deux généraux de la garde rapprochée de l'ancien président Yahya Jammeh étaient accusés de désertion. Dans le second, douze soldats étaient accusés d'avoir comploté pour renverser l'actuel gouvernement.

Déclarés non coupables par la cour martiale lundi, les généraux Umpa Mendy et Ansumana Tamba peuvent espérer retrouver leur liberté. Ils avaient été accusés de désertion après avoir quitté la Gambie avec Yahya Jammeh en janvier 2017, avant de rentrer au pays un an plus tard.

Le verdict doit encore être confirmé par le chef d'état-major, mais Ansumana Tamba veut faire de cette décision un nouveau départ. « Je veux dire aux Gambiens que je suis encore plus déterminé à servir ce pays et que je suis prêt à dédier ma vie à ce pays, à sa sécurité et à son développement », a-t-il déclaré.

Huit militaires condamnés pour complot

Dans le procès suivant, douze soldats étaient accusés d'avoir comploté pour renverser l'actuel gouvernement d'Adama Barrow. Un groupe WhatsApp avait été découvert avec des messages vocaux embarrassants.

Verdict : quatre soldats relaxés, huit condamnés à des peines allant de trois à neuf ans. Pour leur ami et activiste Almamy Djiba, la justice n'a pas été rendue correctement. « Ils n'ont pas présenté suffisamment de preuves, soutient-il. Si vous accusez quelqu'un de trahison et de mutinerie, vous devez présenter beaucoup de preuves pour appuyer votre jugement ».

À l'issue du verdict, les familles des accusés étaient en pleurs. Leurs proches annoncent que les condamnés feront appel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.