Sénégal: Médiation - 42000 affaires traitées par les maisons de justice en 2018

Ndangalma (Bambey) — Les 19 maisons de justice existant au Sénégal ont traité, au cours de l'année 2018, 42.000 dossiers toutes affaires confondues, a déclaré, lundi, à Ndangalma, le directeur de la justice de proximité et de la promotion de l'accès au droit au ministère de la Justice, Mademba Guèye.

"Les maisons de justice existent depuis 2004. Pour l'année 2018 (...), on a eu 42.000 dossiers pour toutes affaires confondues", a-t-il dit au cours de la cérémonie d'installation du comité de coordination de la Maison de justice de Ndangalma.

Selon Guèye, les maisons de justice traitent chaque année en moyenne "14.000 à 15.000 dossiers de médiation" souvent relatifs à des cas de divorce, d'escroquerie, d'abus de confiance, des violences domestiques et conjugales.

La Maison de justice de Ndangalma a été construite à la demande du maire de la commune, pour rapprocher la justice du justiciable, et sur la base d'un certain nombre de critères qui sont souvent liés à l'éloignement des juridictions.

"Nous avons vu qu'à Ndangalma, il n'y a pas de juridiction. La plus proche est le tribunal d'instance de Bambey, sinon le tribunal de grande instance se trouve à Diourbel", a-t-il expliqué.

Il a aussi relevé que Ndagalma est une ville assez importante en termes de population, qui polarise les localités de Lambaye et Ndondol notamment.

Les pouvoirs publics ambitionnent de faire un maillage du territoire national avec le projet de justice de proximité, qui a une mission d'information et d'assistance.

"En 2004, on était à 3 maisons de justice ; aujourd'hui, on est à 19 maisons de justice et quand l'Union européenne nous fera les 12 nouvelles, nous serons à peu près une trentaine de maisons de justice", a souligné le directeur de la justice de proximité et de la promotion de l'accès au droit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.