27 Mai 2019

Afrique: Contribution des agriculteurs familiaux à des régimes alimentaires sains et à l'objectif Faim Zéro

communiqué de presse

Rome — La Présidente de l'Assemblée générale de l'ONU insiste sur le rôle déterminant de l'agriculture familiale en vue d'éradiquer la faim et de parvenir au développement durable

«Les agriculteurs familiaux, piliers de la lutte contre la sous-alimentation et la malnutrition sous toutes ses formes et essentiels à la promotion d'une alimentation saine, ont besoin d'être davantage soutenus face à la hausse des taux de faim et d'obésité à travers le monde», a déclaré aujourd'hui Mme María Fernanda Espinosa, Présidente de l'Assemblée générale des Nations Unies.

«Dans un monde où un tiers de la nourriture produite est soit perdue, soit gaspillée et où un tiers des terres sont utilisées pour la production animale, les agriculteurs sont des acteurs socio-économiques cruciaux en mesure de soutenir et d'améliorer les moyens d'existence, de créer des emplois et d'améliorer la cohésion communautaire, ainsi que le développement en milieu rural», a-t-elle précisé alors qu'elle s'adressait aux 300 participants réunis lors d'un dialogue international co-organisé par la FAO et le FIDA, à Rome, pour discuter des défis et opportunités associés à l'agriculture familiale.

Mme Espinosa a souligné que les agriculteurs familiaux contribuaient fortement à protéger l'agro-biodiversité et le savoir traditionnel, sachant que près d'un million d'espèces de plantes et d'animaux sont menacés d'extinction.

«Nous avons également un énorme défi à relever au niveau de l'inégalité et de la qualité de la nourriture à travers le monde», a-t-elle indiqué faisant remarquer que le monde était confronté à une inquiétante hausse des taux de faim et d'obésité.

«Des éleveurs aux populations autochtones, en passant par les habitants des forêts, tous les agriculteurs familiaux contribuent de manière essentielle au Programme de développement durable à l'horizon 2030», a-t-elle souligné.

Lancement de la Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale et du Plan d'action mondial

L'événement a précédé le lancement de la Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale (UNDFF, 2019-2028) et du Plan d'action mondial (prévu pour mercredi 29 mai), dont l'objectif est d'améliorer le soutien aux agriculteurs familiaux.

La FAO et le FIDA mènent des activités visant à mettre en œuvre la Décennie d'action pour l'agriculture familiale. Décrétée fin 2017 par les Nations Unies, la démarche vise à créer un environnement propice qui permettra de renforcer la place de l'agriculture familiale sur la scène internationale et d'optimiser les contributions des agriculteurs familiaux en vue d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition au niveau mondial.

«La Décennie d'action des Nations Unies pour l'agriculture familiale représente l'opportunité de sensibiliser davantage le public au rôle des agriculteurs familiaux au sein de notre société et de nos économies, dont la plupart sont des femmes et des jeunes. Cela représente également l'occasion de partager les connaissances et de promouvoir une meilleure coopération entre les agriculteurs familiaux au sein des différentes communautés et pays».

La Décennie représente également une opportunité pour les gouvernements d'adopter des politiques visant à soutenir et à diversifier l'agriculture familiale et de les guider vers une nouvelle approche en matière de systèmes alimentaires et de développement rural où «il ne s'agit pas seulement de production mais aussi de la meilleure manière de maintenir au même moment la durabilité socio-économique et environnementale».

Les agriculteurs familiaux produisent 80 pour cent de la nourriture mondiale et sont des facteurs importants de développement durable.

La Présidente de l'Assemblée générale de l'ONU a indiqué que la Décennie d'action représentait également une opportunité de renforcer les organisations d'agriculteurs familiaux, tout en les protégeant et en faisant la promotion de leurs droits: «La Déclaration portant sur les droits des paysans et sur ceux des autres personnes travaillant en zone rurale, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en décembre dernier, représente une étape importante et nous devons exploiter au mieux cette Décennie afin de progresser dans sa mise en œuvre».

Prenant également la parole lors de l'événement d'aujourd'hui, M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a insisté sur le fait que depuis l'adoption par la FAO d'une stratégie favorable aux partenariats avec les organisations de la société civile en 2013, l'Organisation avait donné une place importante aux agriculteurs familiaux afin qu'ils puissent apporter leur expérience, leur savoir et leur capacité technique à la FAO.

«L'une des premières initiatives a d'ailleurs été l'instauration de l'Année internationale dédiée à l'agriculture familiale, une étape très importante afin de mieux sensibiliser le public du monde entier au rôle des agriculteurs familiaux et à leur importance cruciale» a-t-il ajouté, soulignant que l'agriculture familiale était au cœur du travail de la FAO.

Afrique

CAN 2019 - La CAF change l'arbitre de la finale

Ayant désigné dans un premier temps, l'arbitre Sud-Africain Victor Gomes pour la finale de la CAN 2019, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.