Algérie: Gaïd Salah appelle à un "dialogue franc sur la base des revendications populaires"

Alger — Le Général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP) a appelé, mardi à Tamanrasset à un "dialogue franc" avec notamment des élites et personnalités, "qui fait des revendications populaires, aussi nombreuses que concrètes, acquises jusque-là, sa base fondamentale et sa rampe de lancement".

"La base fondamentale" et "la rampe de lancement" de ce "dialogue franc" seront les revendications populaires, "aussi nombreuses que concrètes, acquises jusque-là", a soutenu le chef d'Etat-major au cours d'une rencontre d'orientation avec les cadres et les personnels de la 6ème région militaire (Tamanrasset) diffusée par visioconférence à l'ensemble des unités de la Région.

Pour lui, les "contours de la feuille de route" de ce dialogue "se préciseront davantage à travers le sérieux et la rationalité des initiatives et la recherche sérieuse des solutions idoines à cette crise qui perdure, dans les plus brefs délais".

Ce dialogue, a-t-il encore souligné, permettra de sortir de cette phase "relativement complexe" que traverse le pays et assurera ainsi "la voie vers la tenue des prochaines élections dans les plus brefs délais possible, loin, et je le dis, de périodes de transition aux conséquences incertaines, car l'Algérie ne peut supporter davantage de retard et de procrastination".

Le chef d'Etat-major de l'ANP a réaffirmé que l'Armée "restera immuablement fidèle à son engagement d'accompagner le peuple algérien, les institutions de l'Etat et l'appareil judiciaire".

Il a réitéré que "nous n'avons aucune ambition politique et que notre aspiration majeure est de servir notre pays et notre Armée, conformément à nos missions constitutionnelles, et c'est là une position dont nous ne dévierons jamais".

M. Gaïd Salah a indiqué en outre, tenir ces propos "en toute connaissance de cause, car nous considérons la réalité de la crise dans notre pays d'un point de vue réaliste et profond, en prenant en compte ses dessous et objectifs, ainsi que ses répercussions directes et indirectes sur la sécurité et l'avenir de l'Algérie".

"Nos analyses sont objectives et rationnelles, basées sur notre compréhension et perception de l'enchainement, la corrélation et le déroulement des évènements, ainsi que leurs finalités et principaux objectifs", a-t-il expliqué.

En cela, "nous faisons appel à une vision stratégique fondée sur l'information crédible sur ce qui se passe et la prédiction de ce qui pourrait se passer, ainsi que l'examen approfondi des tenants et aboutissants de cette crise multidimensionnelle", a ajouté le vice-ministre de la Défense nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.