Sénégal: Dialogue National au pays - Le Maire de Dakar rappelle la nécessité d'évaluer l'Acte 3 de la décentralisation

Le Maire de la ville de Dakar qui a pris part au lancement des travaux du dialogue national à rappeler au président de la République, la nécessité d'évaluer l'Acte 3 de la décentralisation qui est une réforme visible sur le plan institutionnel, et le cas échéant, corriger les faiblesses constatées dans sa mise en œuvre.

Cette invite de Mme Soham Wardini fait suite aux nombreuses complaintes émanant des collectivités territoriales qui, depuis l'entrée en vigueur de cette réforme, semblent être asphyxiées sur le plan financier et limitant leurs moyens d'investissement.

Cet état de fait est contraire à l'esprit de cette réforme qui se positionnait comme un vecteur devant rendre autonomes les collectivités territoriales autorisés à trouver des fonds pour l'investissement de leur propre développement.

Le successeur de Khalifa Sall, dans sa logique, dit être convaincue que la décentralisation est le levier pour valoriser l'action publique qui découle des initiatives locales.

Une manière pour elle de dire : « Penser local et agir global pour résorber les inégalités structurelles et pour impulser un développement territorial équilibré qui serait le moteur de la solidarité entre les Sénégalais ».

L'édile de la capitale s'est ainsi permis de citer quelques-uns des sujets qui, à son avis, sont à traiter au cours de ce dialogue.

Des sujets qui sont, entre autres, les relations entre l'Etat et les collectivités territoriales, le financement du développement local, l'intercommunalité, l'érection des pôles territoires pour valoriser toutes les potentialités et ressources locales, la mise en œuvre effective de la fonction publique territoriale, le statut de l'élu local.

Haro face à la violence faite aux femmes

Arborant sa robe de premier magistrat de Dakar, Mme Wardini s'est érigée en défenseur des droits de la femme dans ce contexte de recrudescence des violences, notamment celles basées sur le genre.

Ceci au moment où la question de l'autonomisation des femmes occupe une place de choix dans les agendas de développement au niveau africain et international.

En tant que femmes, mères de famille, grand-mères, elle pense que ces crimes ignobles nourrissent nos peurs et alimentent nos inquiétudes.

A son avis, la vive émotion suscitée par ces meurtres et viols en série montre à quel point la question mérite de trouver, au-delà des condamnations et des indignations, des réponses fortes pour renforcer le sentiment de sécurité chez nos compatriotes.

La libération de Khalifa Sall encore souhaitée

Le maire de Dakar souhaite que le président de la République, Macky Sall, soit le précurseur dans leur commune volonté de dépassement en faisant libérer son prédécesseur, Khalifa Ababacar Sall, pour lui permettre de retrouver sa mère d'un âge très avancé, son épouse, ses enfants et ses proches.

Soham Wardini qui avait évoqué ce sujet dans une récente audience que lui avait accordé le chef de l'Etat désire que les acteurs soient collectivement, par leur dévouement pour leur pays, par leur sens des responsabilités et par leur ouverture d'esprit, à la hauteur des enjeux.

Le maire de Dakar dit avoir pris part à cette plateforme parce qu'elle croit aux vertus du dialogue, encore plus aux ambitions de ce dialogue national.

Pour elle, « ces ambitions ne seront jamais réalisées sans une confiance réciproque, débarrassés des préjugés, des méfiances et des tensions politiques ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.