Congo-Kinshasa: Polémiques !

Photo: Présidence de la République.
Le cortège officiel d'accueil de la dépouille du feu Etienne Tshisekedi, à l'aéroport international de N'djili, ce jeudi 30 mai.

Même lorsqu'il s'agit d'organiser des obsèques en République Démocratique du Congo, ça fait débat. Alors que depuis l'investiture de l'actuel Président de la République, Félix Tshisekedi, les tractations politico-socioéconomiques semblent être figées de manière globale, certains citoyens se plaisent à s'occuper des morts, et pas n'importe lesquels. Il s'agit de ces hautes personnalités dont les fonctions occupées, les actions posées et les idées véhiculées, de leur vivant, n'autorisent pas la conscience humaine à leur réservées des funérailles ordinaires.

Ces inhumations pour lesquelles l'Etat congolais dévalise son coffre-fort, coûtent énormément à la République. C'est, en effet, le nouvel eldorado des «profiteurs» de la Nation. Les morts chipent-ils la priorité aux véritables urgences des congolais vivants ?

Le dernier cas est bien celui du poète Simaro Lutumba. Pour ce qui est des obsèques d'Etienne Tshisekedi dont le corps sera rapatrié ce jeudi 30 mai, l'ampleur du cérémonial dont les préparatifs au Stade de Martyrs sont dignes d'une superstar crée des vives polémiques auprès de la population kinoise, en particulier, qui nage dans des avis partagés. Pour ceux qui l'affectionnent comme étant le «Père de la démocratie», il mérite la lune et les étoiles, pourquoi pas le soleil pendant qu'on y est, au vu de ce qu'il a mené comme bataille égalitariste en faveur du peuple congolais.

D'autres, par contre, sans l'intention manifeste de minimiser l'apport du Sphinx dans la construction du Congo durant plusieurs années, estiment que des honneurs doivent lui être rendus à sa juste valeur. L'extravagance a véritablement pris ses quartiers dans l'organisation de ces obsèques d'Etat, pensent-ils. Un montant global de 2,5 millions USD a été débloqué pour la construction d'un monument à la mémoire d'Etienne Tshisekedi. L'affaire fait grand bruit. Certains estiment que ce montant est tout simplement excessif.

Hormis le coût, il se discute également sur la toile et dans les rues, la question sur l'élévation ou non d'Etienne Tshisekedi au rang de Héros national. Si plusieurs sont convaincus que c'est parce que son fils est Chef de l'Etat, certains sont aussi persuadés qu'il le mérite.

Toutefois, les travaux d'assainissement du stade des Martyrs de la Pentecôte où se dérouleront du 31 mai au 1er juin 2019, les obsèques de l'opposant historique, Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, se déroulent normalement.

Décédé à Bruxelles, en Belgique le 1er février 2017 à l'âge de 84 ans de suite d'une embolie pulmonaire, son corps sera rapatrié le 30 mai en matinée à l'aéroport de N'Djili en présence de son fils et Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi et de toutes les autorités de la RDC.

Le 1er juin, une cérémonie officielle et une grande messe solennelle seront célébrées au stade de Martyrs. La dépouille de l'ancien opposant sera ensuite inhumé dans l'après-midi au monument funéraire de N'sele.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.