28 Mai 2019

Congo-Kinshasa: La Cenco et l'ECC exigent des élections locales avant fin 2019

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco), représentée par son Secrétaire Général, l'abbé Donatien N'shole, et l'Eglise du Christ au Congo (ECC), représentée par son Secrétaire Général, le pasteur Eric Nsenga, qui assument collégialement le présidium des confessions religieuses, ont lancé hier mardi 28 mai 2019 la campagne de collecte des signatures pour la pétition relative à l'exigence de la tenue des élections locales avant la fin de cette année. C'était au Centre Interdiocésain, dans la commune de la Gombe, en présence de plusieurs officiels, des membres du corps diplomatique accrédités à Kinshasa, des représentants des ONG internationales et des activistes de la société civile.

A travers cette pétition, les confessions religieuses invitent le peuple congolais, souverain primaire, à réclamer l'organisation des élections des conseillers communaux et des chefs de secteurs/chefferies avant la fin du mois de décembre 2019. Les deux orateurs ont appelé leurs concitoyens à signer massivement cette pétition, pour faire respecter l'effectivité de l'Etat de droit qui s'inscrit aussi dans la vision du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

L'abbé Nshole et le pasteur Nsenga ont rappelé que la République Démocratique du Congo a déjà connu trois cycles électoraux, avec l'organisation des élections locales une seule fois, à savoir en 2006. En 2011, elles n'étaient pas organisées, ce qui constitue une violation grave de la Constitution du 18 février 2006.

Dans la déclaration conjointe lue par le pasteur Eric Nsenga, il est démontré que les élections locales constituent le fondement de l'exercice de la démocratie à la base et de la décentralisation consacrée par la Constitution. Pour n'avoir pas convoqué le corps électoral le 18 mars 2019, tel que prévu dans le calendrier publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante, les confessions religieuses craignent le risque d'un nouveau zapping.

Pour le pasteur Eric, les manifestations de proximité organisées du 22 avril 2019 à ce jour sur les élections locales, à travers le pays, ont amené la population à réclamer leur tenue dans un délai raisonnable. Pour faire bouger les lignes, a-t-il indiqué, la Cenco et l'ECC ont initié la présente pour obliger la Centrale électorale et le gouvernement à faire diligence. Leur vœu est soit mettre fin au système des nominations, lequel est à la base du népotisme, du clientélisme et de la corruption, et prive les citoyens des services de base auxquels ils ont droit, car ils paient des taxes et impôts. Sans y aller par le dos de la cuillère, il a épinglé l'état d'insalubrité dans lequel se trouvent les différents marchés et avenues des villes, où sont perçues au quotidien des taxes sans aucun service en retour.

Comme qui dirait, les autorités publiques nommées n'ont pas de compte à rendre à leurs compatriotes, mais plutôt aux parrains politiques qui leur donnent de l'embauche.

Le pasteur Nsenga a indiqué que le lancement de cette pétition était à la fois un acte légal et légitime, dans le sens de la Constitution, et exprime la volonté du peuple qui aspire vivre la démocratie, confisquée par ses gouvernants. C'est une véritable course contre la montre que les catholiques et protestants engagent en déployant au niveau des quartiers, paroisses, écoles, marchés des animateurs de proximité chargés de la collecte des signatures.

Intervenant par rapport au timing et au financement de ces élections, l'abbé N'shole a souligné que tout dépend de la volonté politique pour qu'avant décembre 2019, on ait ces élections. Il sied de signaler que cette activé a été clôturée par une cérémonie symbolique de la signature du protocole par l'abbé N'shole et le pasteur Eric Nsenga, ainsi qu'à la remise symbolique des textes aux équipes chargées de la collecte des signatures.

Congo-Kinshasa

Ebola en RDC - L'OMS déclare l'urgence sanitaire mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réuni le mercredi 17 juillet un groupe d'experts chargé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.