29 Mai 2019

Congo-Kinshasa: UNPOL outille la PNC - Bunia sur la prévention des violences sexuelles et la protection de l'Enfant

communiqué de presse

Dans le cadre de la professionnalisation et l'autonomisation de la Police Nationale Congolaise (PNC), la cellule de formation de la Police MONUSCO du Secteur de Bunia organise, en partenariat avec le Commissariat Provincial et le Commandement de l'Ecole de Police, une session de recyclage au profit de trente (30) Officiers de Police Judiciaire (OPJ) de l'Escadron Protection de l'Enfant et Prevention des Violences Sexuelles (EPEPVS) et des Points Focaux Violence Sexuelles Basées sur le Genre (VSBG) /Protection de l'enfant (PE) des unités de police.

La cérémonie d'ouverture de ladite session a eu lieu le lundi 27 Mai 2019 à l'Ecole de Police de Bunia. Ont participé à cette cérémonie, le Directeur de l'Ecole de police, le Commissaire supérieur BASAKI MATABIM THEOPHILE, l'Adjoint au Chef Secteur en charge de la formation, l'Officier de Police Individuel des Nations Unies, Alle N'CHO JEROME, le formateur en colocation à l'Ecole de Police de BUNIA, UNPOL Hassan MOHAMED ABDOURAHMAN et les apprenants.

Après avoir salué le partenariat entre la MONUSCO et la PNC, les Formateurs de la Composante Police de la MONUSCO ont exprimé leur gratitude à l'endroit des responsables de la PNC dans la province de l'Ituri et du Directeur de l'Ecole pour la disponibilité et l'engagement dont ils font preuve pour la réussite organisationnelle des différentes sessions de recyclage.

Par la suite, ils ont présenté brièvement le programme de formation avant d'inviter les participants à cet atelier à faire preuve de sérieux et d'assiduité. Ils ont aussi sollicité de leur part une participation active et de l'abnégation pour relever le défi de la professionnalisation de la PNC seul garant de paix et de sécurité pour la Nation Congolaise.

En prenant la parole, le Directeur de l'Ecole de Police a tout d'abord remercié la composante police de la MONUSCO qui ne ménage aucun effort pour améliorer les compétences professionnelles de la PNC.

Il a, ensuite, invité les participants à mettre rigoureusement en application les notions qu'ils vont acquérir pendant cette activité de formation. Sur ce, le Commissaire Supérieur BASAKI MATABIM THEOPHILE a déclaré la session ouverte.

Cette session se déroulera sur cinq jours, du 27 au 31 Mars 2019 et vise à faire mieux connaitre aux apprenants les infractions en matière de violences sexuelles et les notions de bases en matière de droits et protection de l'enfant en République Démocratique du Congo.

Congo-Kinshasa

Ebola en RDC - L'OMS déclare l'urgence sanitaire mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réuni le mercredi 17 juillet un groupe d'experts chargé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.