Congo-Kinshasa: Congo Check fait la chasse aux infox

Depuis 2018, "Congo Check" fait la chasse aux fausses informations diffusées notamment sur les réseaux sociaux en République démocratique du Congo. Un pays où les infox sont parfois meurtrières.

Vous avez sûrement déjà entendu parler des "fake news", ces fausses nouvelles qui circulent souvent sur les réseaux sociaux et qui constituent une information mensongère dans le but de manipuler ou de tromper un auditoire.

A l'heure d'internet, le phénomène a pris de l'ampleur et peut avoir des conséquences dramatiques, comme en République démocratique du Congo par exemple.

C'est pour lutter contre ce qu'on appelle aussi les "infox" - les infos intoxiquées - que Congo Check a été créé en janvier 2018. Son co-fondateur, Rodriguez Katsuva, était à Bonn pour le Global Media Forum, la conférence annuelle sur les médias, organisée par la Deutsche Welle.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.