Centrafrique: A Paoua, le programme DDR tente de réinsérer les démobilisés

En RCA, un grand projet Désarmement, démobilisation et réintégration, le DDR, a été lancé officiellement à Paoua en décembre 2018 par le président Touadera. Un grand DDR qui prévoit la démobilisation de 5 000 éléments sur l'ensemble du territoire. Mercredi 29 mai, à Paoua, c'est la phase de réinsertion et réintégration des démobilisés qui a été lancée avec le chargé des opérations de l'Unité d'exécution de programme national du DDR (UEPNDDR) et l'OIM qui met en œuvre le volet réinsertion.

La journée a une allure de rentrée des classes. Très grand, le visage émacié, Emmanuel a passé six ans dans les groupes armés. Il a déposé les armes en décembre et aujourd'hui il débute les cours.

« J'aimerais rentrer dans l'armée centrafricaine, les FACA, explique-t-il. Ce processus-là n'est pas prêt. En attendant, on me propose de me former à la mécanique pour pouvoir soutenir financièrement ma famille. »

Ils sont 137 anciens combattants comme Emmanuel à avoir rendu leurs armes dans cette zone. Aujourd'hui, ils débutent le programme de réinsertion et de réintégration explique Abu Sherif chef intérimaire de la base OIM à Paoua.

« C'est un projet qui va durer 12 mois et il y a deux volets principaux. Le premier volet c'est de s'assurer qu'on réintègre les ex-combattants socio-économiquement pour qu'ils puissent avoir une vie normale et le deuxième volet c'est de préparer les communautés d'accueil là où ils vont être intégrés », détaille-t-il.

Assis en rang d'oignons ces anciens combattants vont suivre 200 heures d'alphabétisations et de calcul de base, puis une formation professionnelle. Dans cette zone, le programme prévoit la réinsertion de 500 ex-combattants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.