Bénin: Crise - Le procureur de Cotonou dénonce des «actions concertées»

Au Bénin, 64 personnes, arrêtées à la suite des manifestations d'opposants qui ont éclaté après les élections législatives controversées du 28 avril, ont été renvoyées en détention mercredi 29 mai par un tribunal de Cotonou.

Selon le procureur du tribunal de première instance de Cotonou, « les manifestations et les actes de violences des 1er et 2 mai n'avaient rien de spontanés mais étaient plutôt une action concertée, planifiée et bien coordonnée ».

Ce qui au début apparaissait comme un mouvement spontané s'est révélé être une action planifiée, concertée et bien coordonnée. Les auteurs des violences se déplaçaient en bande.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.