Togo: Incitations fiscales pour attirer les investisseurs

30 Mai 2019

Le Togo veut mettre tous les atouts de son côté pour attirer les financements privés étrangers.

Un nouveau code des investissements devrait être adopté prochainement.

'L'amélioration du climat des affaires nécessite une refonte du cadre juridique des investissements au Togo en vue de le rendre plus attractif aux investisseurs, tout en orientant leurs actions vers une croissance économique forte et soutenue, créatrice d'emplois et de revenus, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale', souligne le communiqué publié à l'issue du conseil des ministres tenu mercredi.

Le projet contient une série de mesures incitatives, notamment sur le plan fiscal.

Il est prévu des incitations liées à l'importance des investissements, notamment une réduction d'impôt proportionnelle au montant investi ou une réduction forfaitaire par emploi créé. Avantages fiscaux également accordés en fonction de l'implantation géographique choisie. Le code prévoit enfin des exonérations de droits de douane dans certaines conditions.

Le projet, indique-t-on dans l'entourage du Premier ministre, s'aligne sur le Plan national de développement (PND). Lancé en mars dernier, il se veut le référentiel de l'essor économique du Togo pour la période 2018-2022.

Pour tout investisseur, les avantages fiscaux constituent l'un des critères de choix ; il n'est pas le seul.

A noter que le Togo dispose depuis 1989 d'une zone franche à la fiscalité très légère à condition de réexporter ce qui est produit ou assemblé sur place.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.