Angola: Le projet Okavango « une plus-value » pour le pays

Luanda — Le projet de la National Geographic sur la Vie Sauvage dOkavango est « une plus-value » pour le pays visant à divulguer les potentiels de l'écotourisme.

C'est ce qu'a affirmé jeudi le directeur de l'Unité de gestion de la composante angolaise du secteur transfrontalier de la conservation Okavango Zambeze, Rui Lisboa, soulignant que si le pays investissait dans les infrastructures de base, il y aurait des visites touristiques.

Ces visites permettraient de percevoir des recettes et de diversifier l'économie par le tourisme, a-t-il ajouté dans une interview à l'Angop, à Luanda, en marge du symposium baptisé « Lisima Lya Mwono ».

Pour attirer les opérateurs privés, l'investissement exige l'amélioration des voies d'accès et la mise en place des infrastructures de base, telles que l'eau, l'électricité et la communication, a-t-il affirmé.

Enfin, il a fait savoir que le symposium allait aider à partager les informations et réunir les synergies en vue d'assurer la protection et le développement durable du secteur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.