31 Mai 2019

Ile Maurice: La production sucrière estimée à 325.000 tonnes cette année

Port-Louis, Maurice — La Chambre d'Agriculture de Maurice a estimé que la production sucrière atteindra les 325.000 tonnes cette année à Maurice contre 323.406 tonnes en 2018.

Dans un communique transmis ce vendredi, elle a estimé que la production de cannes atteindra environ 3 millions de tonnes contre 3,15 millions de tonnes en 2018.

« Dans l'ensemble, les conditions climatiques en terme de pluviométrie, d'ensoleillement et de température ont été plutôt favorables au développement de la canne durant la période de croissance (octobre à avril). En terme d'élongation, la hauteur totale de la canne à fin avril était comparable ou supérieure à la normale, sauf pour le secteur nord. Au niveau de la richesse, il est encore tôt en ce début de période de maturation pour se prononcer, car l'amplitude de température et l'ensoleillement n'ont pas été optimal pour l'accumulation du saccharose », a-t-elle déclaré.

La campagne sucrière 2019 démarre le 3 juin pour se terminer vers la fin du mois de décembre, ont souligné les organisateurs de la campagne.

Ile Maurice

Proches du pouvoir - Les gros salaires

Ils sont les proches collaborateurs du clan Jugnauth. Certains siègent sur le conseil d'administration d'un ou de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.