Congo-Brazzaville: Musique - Une matinée des griots au Samu social

L'activité organisée par le Cercle culturel pour enfants (CCE), le 29 mai à Pointe-Noire, a été animée par Tata Bouesso et Jean Didier Malonga.

« Instruments traditionnels et modernité » a été le thème du spectacle qui a eu pour but de mettre en face du public les griots qui non seulement ont chanté mais aussi ont donné des enseignements sur leurs instruments que nombreux ignorent.

Ainsi, le griot Tata Bouesso, accompagné au chœur par les enfants du CCE, a expliqué, à travers des notes musicales distillées par les cordes de sa guitare, cet instrument planétaire que tous aiment écouter.

Venu de Brazzaville, Jean Didier Malonga, qui manie avec dextérité le pluriarc appelé communément "Nsambi", a fait l'historique de cet instrument. Comme la guitare, il a également des cordes qui correspondent chacune à une note musicale.

À la fin de la prestation des deux griots, les enfants du Samu social et ceux du CCE ont offert une animation pour dire aux organisateurs que ce genre d'initiatives mérite une pérennisation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.