Sénégal: Un universitaire pour une plus grande implication des acteurs sociaux dans les porcédures de recherche

Saint-Louis — L'Alliance de recherche-actionsUniversité-Territoires de l'université Gaston Berger de Saint-Louis) compte impliquer davantage les acteurs sociaux dans la formulation des questions de recherche, afin de mieux se positionner dans la valorisation des connaissances produites par les communautés.

"Aujourd'hui, nous voulons co-construire les projets de recherche en impliquant les acteurs sociaux dans la formulation des questions de recherche, leur suivi, leur validation et leur transfert, c'est à dire jusqu'à la valorisation", a souligné son coordonnateur, le professeur Sambou Ndiaye.

Il intervenait au cours d'un séminaire sur la recherche partenariale, dans le cadre du projet suivre ensemble les services publics de l'eau potable (SENSE), rencontre portant sur le thème "Une opportunité de co-construction de savoir et de coproduction d'actions au service des communautés".

Selon Sambou Ndiaye, cette rencontre a permis de faire le constat selon lequel, "les ressources universitaires sont soumises à la recherche-convention", situation dans laquelle l'implication des communautés et acteurs sociaux se trouve amoindrie par le fait que ces acteurs sont limités seulement à l'instance de validation.

L'université doit questionner ses postulats épistémologiques pour se positionner dans la valorisation des connaissances produite par les communautés, car les savoirs endogènes "méritent d'être valorisés par les chercheurs", les acteurs sociaux étant "dépositaires de savoirs".

La recherche partenariale permet aux chercheurs d'être plus proches des acteurs sociaux, mais aussi contribue à les impliquer dans la production de connaissances, a-t-il indiqué.

Il juge que les conditions de réforme au Sénégal méritent d'être revisitées à l'aune de la recherche partenariale qui permet la co-construction des réformes dès leur élaboration, pour être appropriées par les communautés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.