Soudan: Violences au pays ce lundi matin

Militaires

L'armée tenterait de disperser les contestataires devant son siège ce matin à Khartoum. Il y aurait au moins cinq morts. L'Alliance pour la liberté et le changement (ALC) appelle à la mobilisation.

La situation est à nouveau très tendue ce lundi matin (03.06.2019) au Soudan. Les militaires tenteraient de disperser les manifestants par la force devant le siège de l'armée, selon des contestataires. Il y aurait de nombreuses violences. Au moins cinq personnes seraient mortes. dans la dispersion du sit-in de manifestants, selon le Comité central des médecins soudanais, proche du mouvement de contestation. En réaction, l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), mouvement figure du mouvement, appelle ce lundi appelle à des "marches pacifiques et des cortèges dans les quartiers, les villes, les villages", pour renverser le Conseil militaire au pouvoir.

Des violences aussi ce week-end

Samedi déjà une personne a été tuée et dix autres blessées par des tirs des forces de l'ordre, d'après des sources médicales proches des manifestants. Avant cela, vendredi, des centaines de personnes avaient manifesté à Khartoum pour, cette fois, soutenir les militaires à la tête du pays et pour le maintien de la charia.

Les contestataires et le Conseil militaire sont suspendues depuis le 21 mai. Les deux camps n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la composition du futur Conseil. C'est ce conseil qui est censé assurer la transition politique après la destitution du président Omar el-Béchir le 11 avril dernier.

https://fr.allafrica.com/stories/201905150495.html

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.