Algérie: Périmètre irrigué de la plaine de Mostaganem - M. Hamam préconise la mise en demeure des entreprises

Mostaganem — Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamam, a instruit dimanche les responsables du projet du périmètre agricole irrigué de la plaine de Mostaganem pour envoyer des mises en demeure aux entreprises chargées de sa réalisation, suite au retard important accusé dans les travaux.

Lors de sa visite de travail et d'inspection des projets de son secteur à Mostaganem, le ministre a demandé aux responsables de l'Office national d'irrigation et de drainage d'infliger des sanctions et des pénalités de retard et de mettre en demeure les entreprises accusant des retards dans la réalisation des projets.

Hamam a également demandé la mise en place d'un plan pour rattraper les retards afin que les travaux puissent être réceptionnés dans six ou huit mois. Dans ce contexte, il a fait remarquer que les entreprises ont entamé les travaux en juillet 2018 et après 12 mois, soit les deux tiers du délai, le taux d'avancement des travaux n'a atteint que 14%.

Ce projet vise, selon les explications fournies au niveau du bassin laitier de Hassiane, l'irrigation de 6.000 has de terres agricoles à partir du système d'alimentation en eau Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) pour une enveloppe financière de 7,5 milliards DA.

Lors de cette visite, le ministre a posé la première pierre de réalisation d'une station de collecte des eaux usées et des eaux pluviales à la zone industrielle de Bordjia pour un coût globale de 309 millions DA. Ce projet vise la mise en place d'un système de collecte des eaux et de protection de cette zone industrielle des crues. Il s'inscrit dans le cadre d'une vaste opération d'aménagement de la zone de Bordjia 2 (200 has) soit un investissement de 2,5 milliards DA.

Par ailleurs, le ministre a inspecté le projet d'aménagement de l'oued Aïn Sefra de la ville de Mostaganem. Le projet vise le curage du cours d'eau s'étendant sur 5 km, la création d'espaces de loisirs, d'aires de proximité, des terrains pour la pratique sportive pour un montant de 2,1 milliard DA.

Ce projet vital permettra à la ville de Mostaganem d'enrayer 12 embouchures d'eaux usées anarchiques, la réalisation d'un réseau d'assainissement, d'une station de déviation des eaux vers la station de traitement de Salamandre, le curage de 20 has des abords de l'oued, le transfert de 30.000 m3 de déchets vers le centre d'enfouissement technique, selon les explications fournies.

Il est prévu la réalisation de 7 stades de proximité de football, un stade de basket-ball, 14 terrains de pétanque, deux espaces de jeux pour enfants, des jardins, espaces verts, l'exploitation de Haï Kenasis (Castors) comme espaces de détente des familles et un parcours pour les pratiquants de la marche et de la promenade en plein air.

Ces travaux confiés à huit entreprises nationales permettront aussi l'aménagement de deux façades en bord de mer, la réalisation d'un parking, d'un théâtre en plein-air devant abriter des manifestations artistiques.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.