2 Juin 2019

Afrique Centrale: Tshisekedi-Lourenço-Kagame - Un triumvirat pour la chasse aux groupes armés dans la région

L'occasion faisant le larron, les Chefs d'Etat de l'Angola, Joao Lourenço, et du Rwanda, Paul Kagame, venus le vendredi 31 mai pour rendre de derniers hommages à Etienne Tshisekedi dont la dépouille était exposée au Stade de Martyrs, ont saisi l'opportunité, au regard de leurs agendas chargés, de tenir une tripartite, avec leur homologue congolais, Félix Tshisekedi Tshilombo.

Cette réunion qui a eu lieu pendant près de deux heures, dans une des résidences présidentielle située dans la commune de la N'sele, était principalement centrée sur les questions liées à la sécurité et à l'amélioration de l'économie dans la sous-région. Les trois présidents ont, in fine, pris l'option de mettre tous les moyens nécessaires en jeu, dans le sens de lutter contre l'insécurité, en éradiquant, par-dessus tout, les groupes armés congolais et étrangers qui dérangent la paix des populations desdits pays et leurs voisins.

Deux résolutions essentielles ont été adoptées à l'issue de cette tripartite tenue vraisemblablement au rythme des obsèques de Tshisekedi wa Mulumba, père de l'actuel Président congolais. Joao Lourenço, Paul Kagame et l'hôte de discussions, Félix Tshisekedi, se sont convenus de rétablir, de manière idoine, la sécurité dans l'ensemble de la région des Grands lacs, d'une part, et de raffermir les relations commerciales, en vue d'améliorer la santé économique de chaque Etat, d'autre part. Pour ce qui est de la question sécuritaire, les trois pays sont tombés d'accord pour renforcer l'axe Congo-Angola-Rwanda, en vue de trouver les différentes pistes pouvant et devant concourir adéquatement dans l'éradication du phénomène des groupes armés au Congo et partout ailleurs dans la région. Sur ce point, allusion est essentiellement faite aussi aux ADF qui font la loi dans l'Est de la RD. Congo et qui, du reste, collaboreraient avec le groupe Etat islamique, à défaut de s'être mués, eux-mêmes, en une caste de terroristes. Concernant le point lié à la bonne coopération commerciale dans la sous-région, le trio Kinshasa-Luanda-Kigali s'est engagé de booster les échanges économiques et commerciaux et de favoriser la réhabilitation du chemin de fer de Kolwezi-Dilolo pour un véritable accès au port de Benguela en Angola.

En outre, Tshisekedi, Lourenço et Kagame trouvent important d'associer les autres Chefs d'Etat et de Gouvernement de la région des Grands Lacs dans cette chasse et ce, tout en décidant de la redynamisation de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL) que dirige actuellement le Président de la République du Congo, Dénis Sassou N'guesso.

Par ailleurs, le successeur de Joseph Kabila a remercié tous les hôtes des pays étrangers qui ont daigné, malgré leurs multiplications occupations, d'assister aux funérailles d'Etienne Thisekedi wa Mulumba, son père, ancien Premier ministre et Opposant historique de la RD. Congo.

COMMUNIQUE FINAL SANCTIONNANT LA RENCONTRE TRIPARTITE ANGOLA-RWANDA-REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO TENUE A N'SELE

Il s'est tenu à Kinshasa - N'sele, un mini-sommet entre les Chefs d'Etat de l'Angola, Son Excellence Monsieur Joao Manuel Gonçalves Lourenço, du Rwanda, Son Excellence Monsieur Paul Kagame et leur hôte de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en marge des obsèques de Son Excellence Monsieur le Premier, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, d'heureuse mémoire.

D'entrée de jeu, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a vivement remercié, au nom du peuple congolais et de sa famille, les Chefs d'Etat qui ont daigné rehausser de leur présence cette cérémonie mémorable. Leur présence, a-t-il, souligné constitue une marque de sympathie et d'amitié d'une part, et de respect pour la mémoire de l'illustre disparu, d'autre part.

Les Chefs d'Etat ont, au cours de cette rencontre, abordé les questions du développement et de coopération de la Sous-région avec un accent particulier sur le rétablissement de la sécurité dans l'ensemble de la Région des Grands-lacs.

Après des échanges très fructueux, dans un climat de convivialité, ils ont convenu de ce qui suit :

S'agissant de la question de la sécurité : de renforcer l'axe Congo - Angola - Rwanda (CAR), auquel ils associeront d'autres Chefs d'Etat de la Région, pour trouver les voies et moyens d'éradiquer le phénomène des groupes armés congolais et étrangers ainsi que toutes les questions liées à la sécurité des Etats.

Dans ce même contexte, ils ont décidé de la redynamisation de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs, CIRGL en sigle, cadre idéal pour la résolution des problèmes de la Sous-région ;

Sur le Plan du développement et de la coopération régionale : de l'intensification des échanges économiques et commerciaux et de la réhabilitation du chemin de fer Kolwezi - Dilolo pour rejoindre Benguela en Angola ;

Les officiels de Haut rang de trois pays concernés, qui ont pris part à cette tripartite, sont chargés de prendre des mesures appropriées pour la mise en œuvre des résolutions susdites.

Fait à Kinshasa (N'sele), le 31 mai 2019

Congo-Kinshasa

Tensions au sein du mouvement pro-Kabila pour la présidence du Sénat

Parmi les candidats pour la présidence du Sénat, Bahati Lukwebo, membre de la coalition FCC. Celui-ci… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.