Sénégal: Le frère du président Macky Sall soupçonné de corruption

Aliou Sall a vigoureusement réfuté les accusations de corruption portées contre lui par la BBC, lors d’une conférence de presse, le 3 juin 2019.

Au Sénégal, le frère de Macky Sall, Aliou est accusé par la BBC d'avoir touché des pots-de-vin lors de l'attribution de deux champs pétroliers et gaziers. À l'époque, Aliou Sall était salarié de l'homme d'affaires Franck Timis qui a obtenu les concessions au large du Sénégal.

Ce ne sont pas les premiers soupçons de corruption à l'encontre d'Aliou Sall qui rejettent ces accusations et menacent de porter plainte alors que le média britannique diffuse pour la première fois des documents confidentiels.

C'est en 2012 que l'homme d'affaires Franck Timis a obtenu deux concessions de gaz et de pétrole. Deux contrats validés par le président sénégalais Macky Sall. La BBC publie un email de Franck Timis daté de 2014. L'homme d'affaires indique que 250 000 dollars doivent être versés à l'État sénégalais pour payer des taxes sauf que l'argent affirme le média britannique atterri sur le compte d'une société, Agitrans, qui est dirigée par Aliou Sall.

Démenti

Les avocats du frère de Macky Sall ont démenti ces accusations de corruption et menacé de porter plainte contre la BBC. En 2016, la multinationale britannique BP a racheté les concessions sénégalaises de Franck Timis pour 250 millions de dollars. Nos confrères publient l'accord confidentiel entre les deux parties : il est indiqué que Franck Timis va toucher de BP dans les 40 prochaines années entre 9 et 12 milliards de dollars de redevances.

Rejet de tout versement illégal

Comme Aliou Sall, Franck Timis rejette tout versement illégal. Les deux hommes ne travaillent plus ensemble. En 2017, Aliou Sall a été nommé directeur de la Caisse des Dépôts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.