Sénégal: Joal-Fadiouth / Impact des infrastructures routières, terrassement, ordures et déchets plastiques... - La mangrove en danger, la pêche, l'ostreiculture et l'apiculture en sursis

La mangrove connaît des menaces pour sa survie à Joal-Fadiouth. Des travaux de construction d'un pont sur le Mama-Guedj (lagune) ont provoqué des effets dévastateurs sur l'environnement et particulièrement la mangrove avec le non débouchage des voies d'eau obstruées. D'autres causes sont notées et des décisions d'autorités ou responsables sont attendues pour sauver la mangrove et les activités qui y sont menées.

La mangrove est en danger tout le long de la lagune de Mama-Guedj, dans la commune de Joal-Fadiouth. Du reste, c'est un constat visible. Un tour le long de ce cours d'eau mythique et mystique tant chanté et vanté par le défunt président-poète Léopold Sédar Senghor, d'apprécier les impacts visibles de la construction d'un pont sur le Mama-Guedj. Les espaces nivelés et terrassés pour les besoins des travaux ont coupé la lagune en deux parties.

A la fin de la réalisation de l'ouvrage, aucun déblaiement n'a été fait. Et les conséquences ne sont pas fait attendre. Selon un expert requérant l'anonymat, il y a urgence de reconstituer l'environnement de ce site. Et la première chose à faire, c'est le débouchage des voies d'eau obstruées car la marée constitue un effet régulateur pour l'équilibre des espèces animales et végétales de la lagune. En plus, il recommande l'enlèvement de tous les débris et résidus constitués de matériaux divers comme les mottes de ciment et de béton. Bref, à l'en croire, les effets négatifs impactant sur la mangrove sont à enlever. Car, les variétés de cette végétation typique, constituée de «racémosa» et «avicennia», connaissent des difficultés du genre, «stress» et «mort lente».

Ce spécialiste renforce son analyse en montrant comment les racines des plantules éprouvent des problèmes pour continuer leur évolution, de la germination à la maturation. Au bout du compte, il conclut qu'on en est au début d'une «catastrophe écologique naissante», aux conséquences sociologiques et économiques énormes. En effet, si, d'une part, les voies bouchées au-dessous du pont de Mama-Guedj le demeurent, il s'ensuivra, selon l'expert versé dans la protection de l'engagement, une augmentation du taux de salinité du cours d'eau.

CES COMPORTEMENTS ET POLITIQUES NUISIBLES A LA NATURE ET AUX POPULATIONS

Les autres causes de ce phénomène décrié sont aussi liées aux dépôts d'ordure et aux travaux de terrassement au niveau des sites logeant le Mama-Guedj. Là, remarque-t-on, la mer et les bras de mer, loin d'être des poubelles, ingurgitent puis rejettent tout ce qui lui est étranger et polluant, selon le rythme de la marée. En plus, il y a les effets négatifs des déchets plastiques sur la mangrove. Ils participent à la dégradation de la mangrove, à l'étouffement des espèces citées, en ce sens que ces déchets pastiques s'enlacent autour des racines.

Pis, face à ce péril qui guette la mangrove, considérée comme une zone frayère privilégiée pour la reproduction de plusieurs espèces de poisson va connaître, avec l'évolution de la dégradation de l'environnement, l'on s'achemine vers la perte d'activités comme la pêche et l'ostréiculture. L'apiculture n'est pas en reste avec la production de miel qui va baisser. Des communautés de pêcheurs et d'apiculteurs ne font pas dans la fine bouche et pointent un doigt accusateur sur les projets d'extension de la commune, avec le remblaiement des berges de la lagune et des zones inondables. Entre autres solutions attendues pour sauver la mangrove, ces acteurs interpellent les autorités comme la commune et les structures et association de protection de la nature.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.