4 Juin 2019

Sénégal: Aliou Sall se dédouane face à la presse - «Je n'ai jamais reçu... un quelconque paiement de la part de Timis Corporation»

Photo: © Guillaume Thibault/RFI
Aliou Sall a vigoureusement réfuté les accusations de corruption portées contre lui par la BBC, lors d’une conférence de presse, le 3 juin 2019.

Aliou Sall a apporté sa réponse aux accusations portées contre lui par l'enquête documentaire diffusée par la chaine Bbc portant sur une affaire de fraude et de corruption sur le gaz et le pétrole au Sénégal. Face à la presse, le frère du chef de l'Etat et maire de la ville de Guèdiawaye a nié en bloc toutes accusations de cette enquête dite «Scandale à 10 milliards de dollars» et a brandi deux plaintes contre Bbc.

Réponse du berger à la bergère. Cité par la chaine d'information Bbc dans une enquête portant sur une affaire de corruption sur le pétrole et le gaz intitulée : «Scandale à 10 milliards de dollars», le maire de la ville la Guédiawaye et directeur de la Caisse des dépôts et consignation (Cdc) a annoncé hier, lundi 3 juin, deux plaintes contre le média Britannique, respectivement à Dakar et à Londres.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à laquelle il y avait plus de militants que de professionnels des médias, Aliou Sall a, en effet, nié en bloc toutes les «accusations» portées contre sa personne par cette question diffusée quelques heures après sa sortie. «Je précise que je ne suis pas au courant de cette transaction. Je n'ai jamais rencontré un seul responsable de Bp et je considère que si un tel accord existait, il ne concernerait que ces deux entités» a juré le frère du président Sall en faisant référence aux 250 000 dollars versés par Bp à Frank Timis pour le rachat de ses actions, selon les révélations de cette enquête documentaire. «Je n'ai jamais reçu, directement ou indirectement, un quelconque paiement de la part de Timis à travers Agitrans», a encore martelé Aliou Sall avant d'accuser dans la foulée Bbc d'avoir «lourdement fauté».

Selon lui, dans le cadre de cette enquête, Bbc n'a pas adopté une démarche professionnelle. Poursuivant son propos, il estime que ce documentaire a «donné la parole à l'opposition radicale sénégalaise représentée par l'ex-Pm Abdoul Mbaye et le leader du mouvement Tekki, le député Mamadou Lamine Diallo mais aussi Ousmane Sonko et l'ancien ministre de l'Energie Thierno Alassane Sall qui vont certainement prendre le relais dans les heures qui suivent pour amplifier ces attaques».

«Aucun expert sénégalais, ni aucun membre de la société civile sénégalaise, n'a été interrogé par Bbc. Ceci en dit long sur les intentions des animateurs de cette émission», a déploré Aliou Sall qui soutient également avoir constaté que Bbc, dans le cadre de ce travail «n'a pas tenu en compte ses réponses très claires données via ses avocats». Par ailleurs, le frère du chef de l'Etat a également déploré la démarche de Bbc qui, selon ses mots, a «injustement révélé son salaire» d'époque acquis sur la base d'un contrat privé, donc confidentiel» mais qui n'est en rien illégal».

E MOUSTAPHA DIENG, AVOCAT D'ALIOU SALL : «Nous allons porter plainte contre BBC au niveau national et international»

Prenant la parole à sa suite, son avocat, Me Moustapha Dieng, confirmant cette décision de saisine la justice a donné plus de détails sur les actions judicaires que va mener son client. Sous ce rapport, il a annoncé deux plaintes contre Bbc dont une auprès des juridictions sénégalaises à Dakar et l'autre à Londres. Nous allons porter plainte contre la BBC au niveau national et international le plus rapidement possible, car il est dit à l'article 258 du code pénal que toute allégation ou toute imputation qui porte atteinte à l'honneur de la personne est une diffamation », explique Me Dieng. « Nous attendons vivement que justice soit rendue à Aliou Sall. Il l'a rappelé tout à l'heure. Jamais, vous ne verrez un manquement de sa part dans ce dossier. Il a été républicain jusqu'au bout. Ils ont tenté, mais ils ne peuvent pas l'atteindre », a ajouté l'avocat pour qui cette action est destinée à lui nuire.

MME EMMA DELANEY, PRÉSIDENTE RÉGIONALE DE BP : «Nous avons effectué des vérifications appropriées, lors de l'acquisition...»

La réaction de la présidente régionale de Bp, Emma Delaney, sur les révélations de Bbc concernant des transactions financières «suspectes» effectuées par sa société lors de la procédure d'acquisition de licence d'exploration et d'exploitation d'un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal en 2017 ne s'est pas fait attendre. S'exprimant hier, lundi 3 juin en marge d'une rencontre sur la question gazière à Dakar, Emma Delaney semble laver à grande eau Bp. En effet, selon nos confrères de Seneweb qui rapportent ces propos, la présidente régionale de Bp a assuré que sa société a effectué toutes les vérifications appropriées lors de l'acquisition des participations. «Je voudrais vous assurer que nous avons effectué des vérifications appropriées lors de l'acquisition des participations, y compris sur les questions anti-corruption et éthique. Et nous avons eu la conclusion que rien ne s'opposait à ces transactions», a affirmé Mme Emma Delaney qui dit avoir «eu écho de ce reportage de Bbc, mais nous n'avons pas encore eu le temps de l'étudier, de manière approfondie».

En savoir plus

Ousmane Sonko sur le scandale soulevé par la BBC - «Nous allons réactiver tout cela... »

Réagissant sur les ondes de la radio Sud Fm hier, lundi 3 juin, suite au scandale soulevé par la Bbc, le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.