4 Juin 2019

Sénégal: Fin de Ramadan dans la division - Korité à double vitesse au Sénégal

C'est encore parti pour deux Korités au Sénégal, après les deux départs déplorés pour le début du Jeûne. Une partie de la communauté musulmane qui avait entamé le jeûne du mois bénis de Ramadan, le lundi 6 mai, va prier ce mardi, avec l'Arabie Saoudite, alors que la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire siègera le même jour à la RTS, pour déterminer le jour de la Korité .

La Coordination des musulmans du Sénégal, qui a scruté la lune à son siège à Pikine, hier lundi soir, au 29e jour du Ramadan, annonce que le croissant lunaire marquant la fin du mois bénis a été aperçu dans plusieurs localités, dans beaucoup de localités du Sénégal et dans la sous-région.

Selon le vice-président de la Commisssion d'observation du croissant lunaire de la Coordination des musulmans du Sénégal, imam Oumar Sall le croissant a été aperçu à Bango, à Ndiobène et à Rosso, dans la région de SaintLouis, à Bambey, à Ngudji Diop dans la région de Louga, et dans plusieurs localités du Sénégal, a indiqué Imam Oumar Sall. Et de poursuivre: «dans la sous-région, le croissant lunaire a été aussi aperçu au Burkina Faso et en Afrique de l'Est au Kenya, en Arabie Saoudite, au Koweït et dans d'autres pays», renseigne-t-il.

Fort de ces informations, imam Sall soutient que la fête de la Korité sera célébrée ce mardi. Sur la Korité du pays voisin, le Mali, il précise: «nous avions des informations; nous avions procédé à des vérifications, ce qui a abouti à des contradictions qu'on a noté déjà, venant de ce pays. Il y a une commission qui est la Commission nationale, on a des oulémas que nous connaissons qui sont aussi réticents à ces informations glanées sur place et qui n'ont pas confirmé la véracité de cette information. C'est pour cela qu'on a pas prié avec eux», révèle le vice-coordonnateur. Le cas de la multitude de commissions a été évoqué.

La Coordination des musulmans interpelée sur la fusion annoncé par le président, affirme être dans les dispositions pour une fusion mais estime qu'il y a des préalables. «Nous avions été saisi par rapport à l'appel du président pour des concertations afin d'aboutir, dans un consensus, à une seule et unique commission. On a été dans une rencontre convoquée au ministère de l'Intérieur, mais depuis aucune rencontre n'a été convoquée. Nous sommes partant pour des concertations», a conclu imam Oumar Sall.

Sénégal

Mutilations génitales et les mariages d'enfants - Abolir ces pratiques culturelles d'ici 2030

Le premier sommet sur les mutilations génitales féminines et les mariages d'enfants ouvert à Dakar,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.