5 Juin 2019

Burundi: Vers un dénouement heureux pour cinq boxeurs burundais retenus de force depuis deux semaines au Gabon

Libreville — Les cinq boxeurs burundais, séquestrés au Gabon depuis deux semaines pour une note d'hôtel impayée, à l'issue du championnat de boxe de la Zone III (du 12 au 17 mai), sont attendus jeudi à Bujumbura, après règlement de l'addition, selon les assurances données, mercredi, par le ministère burundais des Sports et celui des Finances, sur les ondes de la radio publique.

Parmi les séquestrés figurait le président de la Fédération burundaise de boxe, Eric Ndayishimiye, dont le denier appel au secours s'adressait directement au chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, faute de répondant à d'autres niveaux officiels.

La délégation disait être partie sur un ordre de mission officielle, mais les moyens de subsistance promis n'ont pas suivi, à leur grande stupéfaction et à celle de l'opinion qui a également pressé pour la libération des boxeurs et pour l'honneur du Burundi.

Finalement, l'argent devait partir ce mercredi, « par voie expresse de Western Union ou Money Gram », a rapporté la radio publique, citant une source au ministère burundais de la Jeunesse et des Sports.

Selon les mêmes sources, le ministère des Finances et celui des Sports ont travaillé au règlement de « toute la facture » qui, entre-temps, a grimpé à plus 11.000 dollars, selon les échos en provenance de la délégation burundaise, à Libreville, la capitale gabonaise.

Le championnat de boxe de la Zone III a vu la participation de l'Algérie, du Burundi, du Gabon, du Maroc, du Cameroun, de la République démocratique du Congo (RDC), de l'Ethiopie, de la Guinée, du Kenya, de la République centrafricaine, du Congo, du Rwanda, de Sao Tomé, de la Somalie et de la Tanzanie, rappelle-t-on.

Le Burundi a décroché deux médailles de bronze à cette compétition dont l'une par le biais de l'étoile montante de la boxe burundaise, Mlle Ornella Havyarimana.

Burundi

Zones d'ombre autour de la mort de deux opposants

Au Burundi, la polémique enfle autour de la mort de deux hommes le 11 juillet dernier, alors qu'ils… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.