Sénégal: Affaire Aliou Sall - Mamadou Lamine Diallo et Cie interpellent l'Assemblée et le procureur

L'enquête dite « indépendante et neutre » publiée par la chaîne publique anglaise, BBC, sur la corruption dans l'affaire du contrat pétrolier sénégalais, a fait sortir Mamadou Lamine Diallo et Le Congrès de la Renaissance Démocratique de leurs gonds. Aussi ont-ils jugé l'affaire « scandaleuse », dans un communiqué en date d'hier, lundi, tout en interpellant l'Assemblée nationale et le Procureur de la République.

« En définitive, nous sommes en présence d'un cas manifeste d'association de malfaiteurs ou se mêlent corruption, concussion, et non transparence qui n'aurait jamais existé n'eût été l'implication directe et personnelle de Macky Sall, de Aly Ngouille Ndiaye et de hauts fonctionnaires de l'Etat. La responsabilité ultime de Macky Sall est flagrante », a dit sans ambages la note du député de Tekki et cie.

Dès lors, le Congrès de la Renaissance Démocratique relève qu'en raison des grands torts causés au peuple sénégalais, « Le procureur de la République doit engager les actions les plus immédiates pour dénouer les contrats frauduleux et générateurs de corruption et faire prendre les sanctions les plus sévères envers les auteurs et complices de ce crime d'Etat ». Qui plus est, diront Mamadou Lamine Diallo et cie, « L'Assemblée nationale doit en relation avec le procureur engager les mesures nécessaires pour présenter devant la Haute Cour de justice les responsables de ce crime d'Etat ».

Au demeurant, le Congrès de la Renaissance Démocratique en appelle à un « large front de toutes les forces politiques et sociales du pays pour la récupération de ces énormes ressources détournées à titre privées au détriment des intérêts et des priorités du Sénégal ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.