Cote d'Ivoire: Les chefs et rois Baoulés à Jeannot Ahoussou-Kouadio - : "Que les mânes de nos ancêtres t'accompagnent"

Belle mobilisation à Didiévi ce dimanche 2 juin. A l'occasion du meeting d'adhésion au RHDP du président du Sénat, Jeannot Ahoussou- Kouadio, la place de l'Indépendance a affiché complet.

Des membres du gouvernement, des chefs et rois du V baoulé, des femmes et jeunes ont répondu à l'appel de Brice Kouassi, président du comité d'organisation. Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines, représentant le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a félicité Jeannot Ahoussou pour son engagement et son choix judicieux d'adhérer au RHDP.

Selon lui, ce grand meeting constitue un symbole fort de l'engagement et de l'adhésion des populations ivoiriennes au projet politique du président Alassane Ouattara. Notamment rassembler les populations dans un nouveau creuset de fraternité et de solidarité, afin de bâtir une nation unie et forte. La mise en place du RHDP, a-t-il développé, procède d'un examen lucide et réaliste de l'histoire politique récente de la Côte d'Ivoire.

Selon lui, la Côte d'Ivoire n'est forte, grande et belle que lorsque les filles et fils sont rassemblés et tournés vers un seul et même objectif. Celui de relever ensemble les nombreux défis du développement et du bien-être.

A l'en croire, c'est cette noble vision qui a fondé l'engagement politique du président Félix Houphouët-Boigny et guidé son action dont tous s'accordent sur la grandeur de l'œuvre réalisée pour son pays, pour l'Afrique et le monde. C'est également cette belle vision de rassemblement, de fraternité et de paix qui guide l'action du président Alassane Ouattara.

Le RHDP, a insisté le représentant du Premier ministre, est un creuset de fraternité retrouvée des Ivoiriens qui ont résolument choisi de fermer de façon définitive, les pages sombres d'un passé récent fait de divisions et de querelles intestines.

Aux populations du Bélier, de Didiévi et du Grand-Centre, Jean-Claude Kouassi a souligné que l'esprit de paix, d'amour, de solidarité si chère à Houphouët-Boigny se trouve au RHDP. A Jeannot Ahoussou, l'émissaire du Premier ministre s'est dit heureux de le retrouver au sein de la grande famille des Houphouëtistes.

Pour le ministre Adjoumani, parfois il faut avoir le courage de dire, même à son père, qu'il se trompe, qu'il n'est pas dans le droit chemin. Et d'interroger : « Quel est ce père qui, au lieu d'écouter ses enfants et de chercher à les rassembler, utilise des menaces, des sanctions, que dis-je, des attaques qui les poussent à quitter la maison, les uns après les autres ? Plus grave encore, il use de son pouvoir autocratique, pour livrer à la vindicte des militants, tous ceux qui ne partagent pas son point de vue (... ) Quel est encore ce président de parti, dont le souci est la reconquête du pouvoir, qui voit ses militants sortir de son parti les uns après les autres sans se poser la question de savoir s'il a bien fait, s'il n'y a pas lieu de se remettre lui-même en cause et qui est prompt à prendre le gourdin pour assommer tous ses militants qui lèvent le petit doigt ? »

Aujourd'hui, s'est-il indigné, tous ceux qui ont décidé de valoriser Houphouët, en adhérant au RHDP sont diabolisés, vilipendés et voués aux gémonies. « Je suis avec le président Ouattara pour ses actions de développement de la Côte d'Ivoire, pour la reconstruction d'une nouvelle nation et d'un Ivoirien nouveau.

Il n'y a aucun débat à faire avec le président Ouattara, quand il s'agit de ses actions d'envergure, de développement », a déclaré Jeannot Ahoussou. Les chefs et Rois Baoulé du grand centre, par la voix de leur porte-parole nanan N'Goran Koffi, ont béni le président du Sénat : « Que les mânes de nos ancêtres t'accompagnent » et souhaité que le bonheur l'accompagne.

Brice Kouassi a planté le décor bien avant. « Quand on était avec eux on était des Ivoiriens. Il a suffi qu'on bouge un peu, pour que nous devenions ce que vous entendez maintenant et ça ne nous gêne pas mais au contraire c'est une force pour nous. Cela nous vivifie », a-t-il indiqué.

Il a félicité ses parents pour leur adhésion à la vision du président de la République. « Nous allons aller à la bataille chacun avec ses avantages concurrentiels, chacun avec son bilan et on verra. Donc je leur demande de ne pas se presser. Bientôt les choses sérieuses vont commencer... "On dit la dance est en train de venir chez toi à la maison et tu tires ton cou pour regarder". Ne tirez pas votre cou la dance arrive chez vous. Vous aurez le temps de danser comme vous voulez, mais on va danser ensemble et vous verrez ce qu'on appelle RDHP », a confié le maire de Didievi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.