5 Juin 2019

Seychelles: Mois de jeûne terminé, la communauté islamique au pays célèbre l'Aïd et réfléchit sur la paix et l'amour

La communauté islamique des Seychelles s'est jointe mercredi aux fidèles du monde entier pour célébrer l'Eid-ul-Fitr, une célébration marquant la fin du mois de jeûne du Ramadan.

Pour la cinquième année consécutive, les groupes islamiques de l'archipel de 95 000 personnes se sont réunis au Stad Popiler, dans la capitale, Victoria.

L'Imam Ibrahim Lebon a déclaré que le message de cette année est de répandre la paix et l'amour parmi le peuple, en particulier au sein de la «communauté musulmane, car elle doit commencer par nous».

«Nous avons plus que jamais besoin d'Allah face à la tourmente qui règne dans le monde. Aujourd'hui n'est pas seulement un jour de fête, mais un jour de réflexion après le Ramadan. Notre engagement envers Allah ne se termine pas avec cette célébration, nous devons vivre avec lui chaque jour dans nos prières et nos pensées. Nous devons constamment lui demander de maintenir la paix et l'amour dans le monde », a déclaré l'Imam Lebon.

L'Imam Ibrahim Lebon a déclaré que le message de cette année est de répandre la paix et l'amour parmi le peuple. (Patrick Joubert) Photo License: CC-BY

Il a ajouté que pour ceux qui donnent une mauvaise réputation à la communauté islamique, le message à leur intention est le suivant: "Il n'est jamais trop tard pour se repentir et demander pardon, alors que ceux qui font le bien devraient continuer à renforcer leur foi."

Eid-ul-Fitr est le premier jour du mois islamique de Shawwal et marque la fin du Ramadan, mois de jeûne et de prière. Beaucoup de musulmans assistent à des prières en commun, écoutent un sermon et font des dons de charité sous forme de nourriture.

Eid-ul-Fitr n'est pas un jour férié aux Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental, mais la loi stipule qu'il est à la discrétion des employeurs de laisser aux travailleurs musulmans un jour de congé.

La SNA a parlé à des croyants qui assistaient à la cérémonie.

Waseem Gerry, 44 ans, converti à l'Islam il y a neuf ans, a déclaré que le message fort qui est sorti aujourd'hui consiste à répandre de l'amour au lieu de suivre ces malfaiteurs comme ISIS.

«Ce ne sont pas tous les musulmans qui commettent ces actes. En fait, la communauté musulmane aux Seychelles est très pacifique, tolérante et respectueuse des convictions des autres », a-t-il déclaré.

Eid-ul-Fitr est le premier jour du mois islamique de Shawwal et marque la fin du Ramadan, mois de jeûne et de prière. (Patrick Joubert) Photo License: CC-BY

Gerry a déclaré que sa vie avait changé depuis qu'il avait rejoint la communauté islamique. «Avant, j'étais un gros buveur et je ne prenais pas soin de mes enfants. Maintenant, je sens que je suis une meilleure personne et que le musulman a pensé à assumer mes responsabilités. "

Afmad Kilindo, 34 ans, a déclaré qu'avant de rejoindre la communauté musulmane il y a 10 ans, il ne suivait pas le Ramadan ou la célébration chrétienne du carême.

«Je ne savais pas ce que c'était. Dix ans se sont écoulés depuis ma conversion à l'islam et je sais maintenant que je dois consacrer ma vie à la prière et au sacrifice pour Allah, car c'est lui qui pourvoit à mes besoins quotidiens. Sans lui, la vie n'a pas de sens », a déclaré M. Kilindo.

Il a ajouté qu'il allait célébrer cette journée avec sa famille avec un dîner spécial plus tard dans la soirée.

Selon le Bureau national des statistiques, environ 1,6% de la population seychelloise se dit musulmane.

Seychelles

L'Office du tourisme des Seychelles enregistre une forte croissance mais souhaite renforcer la période creuse de mai et juin

L'Office du tourisme des Seychelles appelle les hôtels et les compagnies aériennes à conjuguer leurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.