Cote d'Ivoire: Ramadan - Rupture collective du jeûne: prières, retrouvailles et rassemblement chez Lassina Fofana

L'ambiance était conviviale le samedi 25 mai dernier au domicile de M. Lassina Fofana, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations de Côte d'Ivoire (CDC-CI), à Bingerville. Et pour cause, il y organisait, ce jour-là, une rupture collective du jeûne, avec ses frères et sœurs de la région du Folon.

Pour l'occasion, les ressortissants du Folon, résidant à Abidjan, ont effectué massivement le déplacement pour communier ensemble autour d'un repas. Un effort salué à sa juste valeur par M. Fofana qui a saisi l'occasion pour appeler davantage à l'union des Folonka. «Quitter Anyama, Grand-Bassam, N'Dotré ou Deux-Plateaux pour arriver à Bingerville n'est pas chose aisée. Pour le faire, il faut vraiment le vouloir. Je suis content qu'on puisse se retrouver pour raffermir nos liens de fraternité car on est tous filles et fils du Folon. Il faut qu'on puisse se donner la main pour rechercher la cohésion et développer notre région», a-t-il indiqué.

Ensuite, Lassina Fofana a exhorté les uns et les autres à prier pour qu'il n'y ait plus d'histoires entre eux et qu'ils terminent ce mois de ramadan en bonne santé. «Qu'Allah accepte notre prière et notre jeûne. Qu'il nous donne beaucoup d'autres mois de Ramadan et qu'il nous permette d'avoir les moyens de nous retrouver chaque année pour pouvoir partager et vivre pareil moment», a demandé M. Fofana au créateur.

Quant à ses convives, ils ont unanimement apprécié son initiative. Pour le maire de Tienko, Yacouba Doumbia, l'action est noble et « va dans le sens de la cohésion et l'entente». Son homologue de Minignan, El hadj Mory Diakité, a, lui, plaidé auprès du DG de la CDC-CI, qui est aussi membre du Conseil Politique du RHDP, afin qu'il soit leur porte-parole auprès des autorités compétentes pour impulser le développement au Folon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.