6 Juin 2019

Sénégal: Diffusion du documentaire «un scandale à dix milliards de dollars» sur la BBB - Le gouvernement livre sa vérité des faits

Le Ministre de l'Economie numérique et des télécommunications et porte-parole du Gouvernement a tenu hier, mercredi 5 juin un point de presse pour apporter la «vérité du gouvernement» suite à la diffusion de l'enquête documentaire intitulée «Un scandale à dix milliards de dollars» par la chaine de télévision Britannique BBC.

Face aux journalistes, Ndèye Tické Ndiaye Diop accusant Bbc d'avoir produit un «reportage, manifestement tendancieux, ponctué de graves et fausses allégations sur la gouvernance des ressources pétrolières du Sénégal» a indiqué que le contrat signé entre l'Etat du Sénégal et Frank Timis sur les blocs appelés Saint-Louis offshore profond et Cayar offshore profond, a été conduit conformément au Code pétrolier du Sénégal.

Le gouvernement du Sénégal en ordre de bataille contre la chaine de télévision Bbc. Deux jours après la diffusion de l'enquête documentaire intitulée «Un scandale à dix milliards de dollars» par la chaine de télévision britannique, l'Etat du Sénégal est monté au créneau pour livrer sa vérité des faits. A cet effet, hier, mercredi 5 juin à travers son porte-parole, il a démenti la Bbc. Face aux journalistes, le ministre Ndèye Tické Ndiaye Diop qui prenait ainsi la parole quelques heures, seulement, après la sortie du chef de l'Etat sur cette même affaire en marge de la prière de la Korité (voir par ailleurs), a d'emblée accusé la Bbc d'avoir produit un «reportage, manifestement tendancieux, est ponctué de graves et fausses allégations sur la gouvernance des ressources pétrolières du Sénégal».

«Un parti pris et une intention manifeste de nuire»

«Le reportage de Bbc est marqué par un parti pris et une intention manifeste de nuire. Le magazine Panorama consacré au Sénégal le 3 juin 2019, est un tissu de contrevérités destinées volontairement à manipuler l'opinion et jeter le discrédit sur le Gouvernement et l'Etat du Sénégal», a-t-elle dénoncé.

Poursuivant son propos, le ministre porte-parole du Gouvernement a toutefois tenu à préciser que le gouvernement n'a rien à se reprocher dans cette affaire. En effet, selon elle, contrairement à ce que Bbc a tenté de démontrer dans son enquête, «la procédure d'octroi des Licences de recherche signées entre l'Etat du Sénégal et Frank Timis sur les blocs appelés Saint-Louis offshore profond et Cayar offshore profond a été conduite conformément au Code pétrolier du Sénégal».

Loin de s'en tenir là, Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop a également formellement contesté le montant de 10 milliards de dollars, avancé par cette enquête de la BBC comme représentant le manque à gagner de l'État sénégalais dans une transaction. «La Bbc avance, sans aucun fondement, le chiffre surréaliste de 10 milliards de dollars que l'État sénégalais aurait perdus dans une transaction entre deux compagnies privées, relative aux deux blocs précités. Ce chiffre est purement imaginaire. Il ne correspond à aucune réalité économique et financière du projet, encore moins à une quelconque perte de revenus futurs pour l'Etat du Sénégal» a-t-elle martelé.

Wade d'abord, Macky ensuite

Par ailleurs, faisant un bref rappel de la chronologique de la procédure d'attribution dans le dossier PETRO-TIM LTD concernant les blocs Saint-Louis offshore profond et Cayar offshore profond, le ministre Ndèye Tické Ndiaye Diop a indiqué que les décrets attribuant à la société PETRO-TIM les permis de recherche et de partage de production sur les blocs Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond sont l'œuvre du président Wade qui les a signé le 17 janvier 2012 et que le président Sall n'a fait que confirmé cette mesure comme le veux le principe de la continuité de l'Etat.

«A sa prise de fonction, le Président Macky Sall a trouvé dans les dossiers, en instance, deux décrets signés par son prédécesseur, non numérotés et non datés, portant approbation des Contrats de Recherche et de Partage de Production d'Hydrocarbure conclus entre l'Etat du Sénégal d'une part, et d'autre part, PETROSEN et la société PETRO-TIM, pour les blocs Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond. Après deux mois de vérification et de contrôle de la conformité des procédures et des actes, les deux Décrets susmentionnés ont été signés par le Président Macky Sall». Précisant que ce dernier s'est engagé depuis 2012 dans une gouvernance des ressources pétrolières marquer par «un effort indéniable de transparence et de protection des intérêts du Sénégal», Ndèye Tické Ndiaye Diop n'a pas manqué de prévenir que «le Gouvernement de la République du Sénégal se réserve le droit de donner toute suite appropriée à ce dossier».

Sénégal

Quand l'industrie de farine de poisson détourne la nourriture et les moyens de subsistance

Greenpeace Afrique demande aux gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest de mettre fin à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.