Sénégal: Saint-Louis / Grave accident de la circulation sur la rn2 - Une collision entre un camion et un minicar fait 13 morts et plusieurs blessés

La Route nationale numéro 2 (RN2) a encore enregistré plusieurs victimes avant-hier, mardi 4 juin, sur la limite administrative de la commune de Gandon à hauteur de la localité de Savoigne. C'est une collision entre un camion et un minicar communément appelé "gueuleu-gueuleu". De 12 corps sans vie, avant-hier mardi, le bilan s'est alourdi à 13 morts, hier mercredi, et de nombreux blessés dont certains dans un état grave. Ils ont été tous évacués à l'hôpital régional de Saint-Louis.

C'est dans le village de Ndiaalam, situé à la limite administrative de la commune de Gandon, à 23km de la ville de Saint-Louis, où le drame est survenu avant-hier, mardi 4 juin sur la RN2. Il s'agit, en effet, d'une collision entre un camion et un minicar communément appelé "gueuleu-gueuleu".

Le bilan de l'accident est lourd car neuf (09) personnes ont perdu la vie sur le coup et 17 blessés enregistrés dans un premier temps dont 11 dans un état grave. Une autre victime a, par la suite, succombé à ses blessures en cours d'évacuation vers l'hôpital régional de Saint-Louis par les éléments de la 51ème Compagnie d'incendie et de secours. Un bilan qui s'est par la suite alourdi dans l'après-midi avec deux autres victimes qui ont succombé dont un bébé âgé d'un an et demi, portant à 12 le nombre de morts. Aux dernière nouvelles, un autre blessé a rendu l'âme, hier mardi ; ce qui porte le nombre de pertes en vies humaines à 13. Une situation qui a plongé plus d'un dans le désarroi et la consternation.

Et selon le Commandant de cette Compagnie, le Capitaine Mouhamadou Bobo Diallo, "ce sont 10 ambulances qui ont été mobilisées pour la prise en charge des corps de victimes et l'évacuation des blessés vers l'hôpital régional de Saint-Louis". Sur place, plusieurs autorités de la ville y ont fait le déplacement en vue de s'enquérir de la situation des blessés. C'est ainsi qu'un important dispositif sécuritaire a été mis en place à l'entrée de cet hôpital où beaucoup de gens étaient venus pour en savoir plus sur cet accident. Toutefois, du côté des populations de la localité où a eu lieu le drame, l'on continue sans cesse de réclamer des ralentisseurs pour réduire les accidents de la circulation dans cette zone. Un choc qui vient rallonger la liste des personnes ayant perdu la vie dans des accidents de la circulation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.