Cameroun: Ramadan 2019 à Douala - Des prières pour le retour à la bonne moralité

L'imam de la mosquée centrale de Douala, Malik Farouk, demande aux musulmans de revenir aux bonnes pratiques.

La place du gouvernement à Bonanjo a fait le plein d'oeuf hier, 5 juin 2019, à l'occasion de la célébration de la fête de l'Aid El Fithir. Les fidèles musulmans sont partis de tous les coins du département du Wouri pour venir dire merci à Allah pour ce mois sacré, période considérée comme l'un des piliers les plus importants de l'islam.

Tout commence avec l'arrivée du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, et de l'imam de la mosquée centrale de Douala, Cheik Mohamad Malik Farouk. Le chef religieux, après avoir pris place, va, une dizaine de fois, dire merci à Allah pour tous ses bienfaits, pour ce mois de jeûne et de prières et pour la protection du Cameroun.

Puis viendra la seconde phase, consacrée au prêche. Un accent est mis sur les fléaux qui minent notre société, et la jeunesse en particulier. Il s'agit de l'extrémisme, qui va grandissant, et le radicalisme qui, combinés, mènent au terrorisme. Cheik Mohamad Malik Farouk a donc profité de l'opportunité pour tirer la sonnette d'alarme et éveiller les consciences. Selon l'imam, des dispositions politiques et diplomatiques, avaient été prises par les penseurs et les savants musulmans.

Sauf que ces orientations ne marchent plus, d'où l'important retour aux dispositions plutôt spirituelles. « C'est sur les dispositions sprituelles qu'il faut mettre l'accent. Il faut apprendre aux jeunes enfants et aux adolescents les notions qui touchent à l'éthique et à la bonne moralité. Mais également, entrer dans la pratique car c'est elle qui purifie la conscience, le corps jusqu'à ce qu'on accède à la bonté, à la vérité ». Quand on est dans ces dispositions, on ne veut même pas toucher ce qui est mal, ça débarrasse des maladies a-t-il ajouté.

L'iman a aussi demandé aux fidèles de faire des invocations assidues, de prier constamment. C'est cela qui purifie l'homme, repousse le mal. La communauté musulmane a aussi prié pour les régions en difficulté et nos efforts fournis par nos forces de défense et de sécurité, pour le retour à la paix. L'iman est convaincu qu'Allah va aider le Cameroun à sortir de cette mauvaise passe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.