5 Juin 2019

Algérie: France - 1525 Algériens en situation irrégulière ont été expulsés en 2018

Paris — Un total de 1525 Algériens, en situation irrégulières en France, ont été expulsés, a indiqué un rapport parlementaire publié mercredi, soulignant que les expulsions forcées ont coûté à l'Etat une enveloppe de 468 millions d'euros.

Selon les travaux de deux députés, les départs d'étrangers en situation irrégulière ont coûté à l'Etat français 500 millions d'euros en 2018, dont 468 millions d'euros pour les expulsions forcées. Le coût moyen par personne est estimé à environ 14.000 euros, alors que le coût moyen d'un retour aidé, une aide matérielle et financière pour retourner volontairement dans le pays d'origine, est entre 2 500 et 4 000 euros, pour un coût global de 26 millions d'euros.

Les deux députés ont également indiqué dans leur rapport que sur les 24.531 personnes retenues en métropole en centres de rétention administrative (CRA) en attendant une éventuelle expulsion en 2018, seules 40 % des personnes ont été éloignées.

Dans un autre rapport, des associations ont dénoncé l'enfermement des étrangers dans des centres de rétention administrative qui s'est, selon elles, fortement aggravé depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron.

Ainsi, l'année 2018 a été marquée par l'enfermement en France de 45.000 personnes étrangères, dont 3.640 Algériens, y compris les plus vulnérables, en centres de rétention administrative (CRA), a indiqué le rapport élaboré par plusieurs associations

Chacune de ces personnes est entrée dans un centre de rétention entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2018, pour n'en ressortir qu'à quarante-cinq jours plus tard, libre, assignée à résidence, hospitalisée ou éloignée de force, précise le rapport, soulignant qu'à compter du 1er janvier 2019, cette privation de liberté pourra durer jusqu'à 90 jours, en raison d'une nouvelle loi.

"Nos associations ont ainsi constaté les conséquences inquiétantes de ce durcissement à travers l'angoisse des personnes enfermées, des automutilations, des grèves de la faim, des tentatives de suicide et le décès d'une personne par pendaison", a indiqué le rapport, précisant que des personnes sont placées en centres de rétention pour des éloignements programmés vers des pays où leur vie est potentiellement en danger.

Algérie

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.