Cote d'Ivoire: Coupe du monde de basketball - Les Eléphants et leurs encadreurs privés de primes

Un fait vraiment inédit en Côte d'Ivoire. Des athlètes en compétition pour défendre le drapeau ivoirien qui sont privés de primes.

Malheureusement, c'est la triste réalité que s'apprêtent à vivre les Eléphants basketteurs et leurs encadreurs pour la Coupe du Monde 2019 de basketball en Chine (31 août-15 septembre).

Une situation imposée par le ministère des Sports révélée avec beaucoup d'amertume par le président de la Fédération ivoirienne de basketball, le samedi 1er juin dernier, en conférence de presse.

«C'est pour la première fois que des athlètes n'auront pas de primes. Il n'y a pas cet élan patriotique. Alors que ce Mondial est une vitrine pour la Côte d'Ivoire», a regretté Agui-Miezan Mathieu.

De 612 millions F CFA au départ, le budget a été réduit de 60% par le ministère des Sports pour atteindre 250 millions F CFA, a révélé le patron de la balle au panier.

Dans la tutelle de la tutelle de fragmenter l'annexe budgétaire, les primes des athlètes et des encadreurs ont été simplement et purement bifurqués.

Une situation qui amène la Fédération à reformer à nouveau son budget à 240 millions afin de permettre aux encadreurs, aux officiels et autres membres du staff de prendre part à l'expédition.

«Après avoir soumis notre budget, la tutelle nous a fait comprendre qu'elle ne pouvait nous donner que 257 millions. Il nous demande également de tout mettre en œuvre pour trouver des ressources additionnelles. En plus de ça, je reçois une notification soulignant que les joueurs et encadreurs, qui prendront part au mondial 2019, seront privés de primes de compétition», a dit Agui Mathieu.

Une situation déplorable qui marque, à tout égard, le manque d'intérêt des pouvoirs publics là où le football qui est appelé à disputer une Coupe d'Afrique a un budget de plus de 3 milliards. Mais qu'à cela ne tienne.

Loin de décourager les dirigeants fédéraux, cette situation sonne comme un défi que le président et son équipe entendent relever. «Nous irons au Mondial pour représenter la Côte d'Ivoire et nous ferons tout pour arriver au deuxième tour», a-t-il promis.

Pour donner corps à leurs ambitions, les Eléphants débutent leur regroupement à Abidjan (6-14 juillet), avant de mettre le cap sur les Etats-Unis où ils établiront leur camp à Orlando avec un match amical contre le Nigeria. Ensuite, ils traverseront l'atlantique pour prendre part à un tournoi avec l'Italie, la Roumanie et la Suisse à Trento (29 juillet2 août).

Le second camp de préparation sera en Espagne (2-11 août) conclu par un autre tournoi en compagnie de l'Espagne, du Venezuela et des Philippines.

Avant de rejoindre la Chine pour leur dernier camp de préparation (20-30 août), les Eléphants seront à nouveau en Italie pour une tournée (12-19 août) qui les verra affronter des formations universitaires.

La Côte d'Ivoire est logée dans le groupe A en compagnie de la Chine, de la Pologne et du Venezuela. Les Eléphants disputeront le match d'ouverture de ce Mondial contre le pays hôte, le 31 août prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.