Afrique: À l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, le monde entier attire l'attention sur la pollution atmosphérique

communiqué de presse

05 June 2019, Hangzhou, China — Les gouvernements, les industries, les collectivités et les citoyens du monde entier ont célébré hier la journée mondiale de l'environnement, l'événement annuel organisé par les Nations Unies pour mettre en lumière la protection de l'environnement, encourager la prise de conscience mondiale et l'engagement en faveur de la protection de notre planète.

Les célébrations de cette année, avec pour thème "Combattre la pollution de l'air", avaient pour objectif d'explorer les énergies renouvelables et les technologies vertes et d'améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde. Plus de 6 milliards de personnes, dont le tiers sont des enfants, respirent régulièrement un air tellement pollué que leur santé et leur bien-être en sont menacés.

Mené pare la Chine, hôte officiel des célébrations de la Journée mondiale de l'environnement, la campagne d'ONU Environnement pour #CombattreLaPollutionDelAir s'est terminée par un nombre record d'événements et d'engagements enregistrés.

« Protéger nos cieux bleus peut être difficile, mais notre avenir en dépend », a déclaré Joyce Msuya, directrice exécutive par intérim d'ONU Environnement, lors des célébrations mondiales organisées à Hangzhou. « Et ce sont nos cieux bleus. Peu importe que vous soyez à Beijing ou à Beyrouth, lorsque nous levons les yeux, nous voyons le même ciel. Je crois que lorsque nous nous tournons vers la Chine, nous voyons de nombreux exemples montrant comment les protéger. »

Au cours des dix dernières années, le gouvernement chinois a pris des mesures drastiques pour limiter la pollution de l'air dans ses plus grandes villes, le ciel bleu étant à nouveau une réalité à Beijing, Shanghai et dans d'autres mégapoles, servant ainsi la santé de millions de personnes.

En mettant en œuvre des mesures de grande envergure aux plans national et gouvernemental, telles que des transports publics 100% électriques, une réduction de la production des usines et l'investissement de plus de 10 milliards de dollars américains pour améliorer la qualité de l'air, plusieurs villes ont vu la concentration de PM 2,5 chuter de façon spectaculaire.

Le Président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a adressé ses félicitations à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement en déclarant : « L'humanité n'a qu'une seule planète. La conservation de l'environnement et le développement durable sont la responsabilité commune de tous les pays. La civilisation écologique fait partie intégrante de l'architecture et de la stratégie de développement national de la Chine. La Chine travaillera avec tout un chacun pour mettre en œuvre le programme 2030 afin de protéger notre seule planète. »

Un appel mondial à l'action

Durant les semaines qui ont précédé la Journée mondiale de l'environnement, des photos et des vidéos de citoyens de tous les continents ont recouvert la moitié inférieure de leur visage à l'aide de masques, d'écharpes, de leur main ou même de fleurs, de nourriture et de vêtements ont inondés les réseaux médias sociaux.

Chaque image, accompagnée du hashtag #CombattreLaPollutionDelAir, était accompagnée d'un appel à une action mondiale et d'un engagement personnel à modifier son mode de vie de manière à réduire la pollution de l'air, par exemple en échangeant ses trajets en voiture pour des trajets à vélo, en réduisant sa consommation de viande ou en éteignant son matériel électronique au lieu de le laisser en veille.

« Nous sommes aujourd'hui confrontés à une crise tout aussi urgente. Il est temps d'agir de manière décisive », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, dans son message officiel à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement. « Mon message aux gouvernements est clair : taxer la pollution, mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles et cesser de construire de nouvelles centrales au charbon. Nous avons besoin d'une économie verte et non d'une économie grise. »

Événements autour du monde

La pollution atmosphérique se trouve au cœur de la justice sociale et des inégalités mondiales. Selon l'Organisation mondiale de la santé, 97% des villes des pays à revenu faible ou intermédiaire de plus de 100 000 habitants ne respectent pas les normes de qualité de l'air. Ce pourcentage tombe à 49 dans les pays à revenu élevé.

Les événements de la Journée mondiale de l'environnement organisés sur tous les continents ont attiré l'attention sur cette question centrale et ont uni les communautés contre une menace mondiale pour la santé qui nuit aux individus sans distinction d'âge, de religion ou de nationalité.

Europe

En Europe, le lancement du rapport Pollution de l'air et la santé humaine: le cas des Balkans occidentaux (Air Pollution and Human Health: The Case of the Western Balkans) à Sarajevo, accompagné de la présentation de l'application "Sarajevo Air", qui permet aux citoyens d'éviter les zones polluées en marchant ou en se déplaçant à bicyclette. Les célébrations sur le continent comprenaient en outre un marathon pour enfants au Kazakhstan et un éco-sentier à Genève, le Festival de l'environnement à Bruxelles et le lancement d'une chanson sur le thème de la journée mondiale de l'environnement.

Afrique

Les célébrations étant avant tout destinées à mettre en avant la beauté de l'environnement, le Kenya a célébré la journée mondiale de l'environnement avec un défilé de mode présentant des pièces remarquables de designers locaux soucieux de l'environnement. Une balade à vélo dans le centre de la capitale, Nairobi, a été suivie par les célébrations officielles, qui comprenaient un exercice cérémonial de plantation d'arbres, des spectacles culturels et des expositions d'art.

Un certain nombre de pays africains, Afrique du Sud, Rwanda, Maroc, Tanzanie, Sénégal, Côte d'Ivoire, Égypte, Éthiopie, Niger, Nigéria, Algérie, ont également célébré cette journée avec des événements officiels.

Asie occidentale

Dans les pays du Moyen-Orient que sont Bahreïn, les Émirats arabes unis et Oman, des flash-mob dirigées par des jeunes ont attiré l'attention sur le problème de la pollution de l'air juste avant le début des festivités de l'Aïd Al Fitr. Les célébrations à Bahreïn ont débuté le 3 juin avec la plantation de 150 arbres à Neem et un événement de cyclistes en partenariat avec l'ambassade de l'Inde à Bahreïn.

Amérique du Nord

En Amérique du Nord, Dave Matthews Band, favori des fans de rock, a été désigné Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies pour l'environnement régional pour leurs efforts visant à réduire l'empreinte environnementale de ses tournées. Au cours des 15 dernières années et 578 concerts, le groupe, avec son partenaire REVERB, a évité 55 000 000 kg de CO2 et 478 000 bouteilles en plastique à usage unique.

À New York, des experts du climat, de la santé et des bâtiments ont évoqué la pollution de l'air en tant qu'urgence sanitaire mondiale et menace environnementale majeure pour la ville, tandis que près de 90 élèves de troisième année de l'école d'études environnementales et de mieux-être communautaire de Brooklyn s'étaient réunis pour composer « Love Letters to the Air », un projet de rédaction de lettres créatif intégré aux arts qui promeut des changements positifs pour notre planète.

Amérique latine et les Caraïbes

En Équateur, hôte régional de la journée mondiale de l'environnement, des jeunes ont planté 1 000 arbres indigènes à quelques minutes du cratère du Pululahua, l'un des rares volcans habités de la planète. En Haïti et au Mexique, ONU Environnement a accueilli des festivals de films sur l'environnement. L'État mexicain de Guanajuato a assisté à d'autres célébrations, notamment une balade à vélo de nuit.

Le cyclisme était également à l'ordre du jour au Pérou, où une excursion à vélo a été organisée dans la capitale, Lima, pour commémorer la Journée mondiale de l'environnement. Au Brésil, 10 États ont organisé des randonnées à vélo, tandis que la ville de São Paolo a officiellement lancé la mise en place d'un réseau national de contrôleurs de la qualité de l'air.

Asie et Pacifique

Les célébrations dans la Chine, pays hôte, ont débuté par une visite dans le comté d'Anji, près de Hangzhou, où le président Xi Jinping a déclaré que « le vert, c'est l'or ». Ici, les Champions de la Terre, du programme de revitalisation rurale du Zhejiang, avaient transformé une ancienne friche industrielle et minière en une région prospère et un paysage sain. Une délégation d'ONU Environnement s'est rendue dans un tribunal de comté, où le pouvoir judiciaire fait des progrès novateurs en matière de justice environnementale, notamment en permettant l'ouverture de procédures et la médiation par téléphone mobile.

La ville voisine de Nanjing a ensuite présenté le centre de surveillance de l'environnement futuriste de la province du Zhejiang lors d'une visite le lendemain.

La ville hôte mondiale, Hangzhou, a démontré ses propres avancées environnementales, notamment les bus électriques de la ville, qui constituent désormais 70% du parc de bus. En visitant le parc des zones humides de Xixi, la délégation a pu constater les résultats de la restauration d'une zone humide, qui a permis le retour de centaines d'espèces d'oiseaux, de plantes et d'insectes dans la région.

Lors des principales célébrations du 5 juin, le vice-Premier ministre chinois Han Zheng a transmis un message du président Xi, réitérant l'engagement de la Chine à lutter contre la pollution de l'air et sa volonté de partager ses expériences et ses pratiques avec d'autres pays. D'autres hauts responsables chinois, dont le ministre de l'Environnement, Li Ganjie, et le secrétaire du Parti du Zhejiang, Che Jun, ont également réitéré l'engagement de la Chine envers l'environnement et la coopération mondiale contre le changement climatique. Des représentants de haut niveau d'ONU Environnement et d'autres délégués ont ensuite présenté ensemble les lauréats des prix de la civilisation écologique de la Chine et des récompenses de volontaires.

D'autres manifestations organisées à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement en Asie et dans le Pacifique ont eu lieu au Myanmar, où le président a présenté les politiques environnementales et relatives au changement climatique du pays, en Inde, où le gouvernement d'Agra a annoncé son plan pour la lutte contre la pollution atmosphérique, et en Thaïlande, où le gouverneur de Bangkok et De hauts responsables du ministère des Richesses naturelles et de l'Environnement ont assisté à des spectacles musicaux, des activités et des tables rondes sur la pollution atmosphérique.

Engagements RespireLaVie

Neuf gouvernements, aux niveaux national et municipal, ont pris l'engagement d'assurer que la qualité de l'air atteigne des niveaux sans danger d'ici 2030, en rejoignant la campagne RespireLaVie, une initiative conjointe d'ONU Environnement, de l'Organisation mondiale de la santé, de la Coalition pour la qualité de l'air et de la Banque mondiale.

En s'engageant à rejoindre la campagne RespireLaVie, Bogotá (Colombie), Lalitpur et Katmandou (Népal), le Honduras, la ville de Bogor (Indonésie), la République de Moldova, Monaco, Montevideo (Uruguay) et le Mexique démontrent leur volonté de collaborer aux solutions de purification de l'air qui Aidez-nous à atteindre un monde sans pollution atmosphérique plus rapidement. Les nouveaux engagements portent à 63 le nombre de villes, régions et pays du réseau BreatheLife, représentant 271,4 millions de citoyens à travers le monde.

À L'ATTENTION DES JOURNALISTES

Pour des actualités et des reportages sur les célébrations de la Journée mondiale de l'environnement, ainsi que pour plus d'informations sur la pollution de l'air, visitez : www.worldenvironmentday.global/fr

La couverture médiatique des célébrations autour de la Journée mondiale de l'environnement est accessible sur les réseaux sociaux: @UNEnvironment www.facebook.com/unenvironment

Les ressources pour les médias sont disponibles ici

À propos d'ONU Environnement :

ONU Environnement est la principale voix mondiale en matière d'environnement. L'organisation assure un leadership et encourage les partenariats pour la protection de l'environnement en inspirant, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d'améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures. ONU Environnement travaille en collaboration avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile et avec d'autres entités des Nations Unies et organisations internationales à travers le monde.

À propos de la journée mondiale de l'environnement :

La Journée mondiale de l'environnement est la plus grande célébration de notre environnement chaque année. Depuis ses débuts en 1974, il est devenu une plate-forme mondiale de sensibilisation du public largement célébrée dans le monde entier. Pour plus d'informations, visitez : www.worldenvironmentday.global/fr

Pour toute demande en provenance des médias, veuillez contacter :

Keishamaza Rukikaire, responsable de l'information et des médias, ONU Environnement : [email protected]

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Développement Durable

Plus de: UNEP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.