6 Juin 2019

Ile Maurice: Fourniture d'eau - La mise en service complète du Bagatelle Dam devra attendre

Depuis plus d'une semaine, les Plaines-Wilhems sont confrontées à un problème d'alimentation en eau. La CWA explique que le remplacement des tuyaux en est la cause. Mais la principale solution est la mise en opération de la station de traitement du Bagatelle Dam. Or, même si les travaux seront complétés incessamment, l'ouverture des vannes pourrait attendre, afin de créer un «feel good factor» juste avant les élections.

Les travaux de la station de traitement de Bagatelle Dam devraient prendre fin le mois prochain. Après un retard qui a duré au moins deux ans, dû à un litige dans l'allocation du contrat (voir plus loin). L'entrée en opération de cette unité de traitement devrait ainsi permettre de soulager les basses Plaines-Wilhems. Mais la décision d'utiliser l'eau de ce deuxième plus grand réservoir du pays sera-telle prise incessamment ? Dans ce contexte pré-électoral, rien n'est sûr...

Les régions à desservir comprennent des endroits tels que Rose-Hill, Belle-Rose, Beau-Bassin ou encore Coromandel. En d'autres mots, ces régions souffrent d'un manque d'eau chronique. La situation est encore plus dramatique en ce moment, étant donné que l'absence de pluie en ce début d'hiver fait baisser davantage le niveau des nappes phréatiques et des réservoirs. Par conséquent, la Central Water Authority (CWA) n'a d'autre choix que d'avoir recours à la fermeture des valves pendant plusieurs heures, d'où la baisse de pression. Par ricochet, cette décision affecte également les hautes Plaines-Wilhems, soit Curepipe et Floréal, entre autres. Car une partie de l'eau provenant de Mare-aux-Vacoas et des autres nappes phréatiques, initialement destinée au plateau central, est inévitablement acheminée vers les basses Plaines-Wilhems.

Mais avec l'entrée en opération de la station de traitement du Bagatelle Dam, la capacité totale de l'eau stockée dans ce réservoir, soit environ 15 millions de m3, pourra finalement être utilisée. Pour l'heure, une partie seulement est acheminée vers la station de traitement de Pailles et sert surtout à desservir la région portlouisienne. Celle-ci reçoit également de l'eau du Midlands Dam, qui est acheminée vers la station de traitement de La Nicolière. «Dès que la station de traitement de Bagatelle Dam entrera en opération, les habitants de Belle-Rose, Rose-Hill et Beau-Bassin pousseront un ouf de soulagement. De plus, la fourniture d'eau dans les hauts sera stabilisée. Toute la population devrait pouvoir souffler», indique-t-on dans les milieux concernés.

Sauf que des sources proches du dossier avancent que cette décision pourrait être retardée. Pourquoi ? Tout simplement par calcul électoral, le but étant de créer un «feel good factor» dans ces régions ciblées à l'approche des élections. «Avec le Bagatelle Dam qui marche à 100 %, il est possible d'assurer une fourniture d'eau 24/7. Cela a d'ailleurs été une des promesses électorales de L'Alliance Lepep... »

Interrogée une source officielle de la CWA confirme que la mise en opération de la station de traitement n'est pas prévue pour le mois prochain, sans en donner les raisons.

Un retard de trois ans...

Si les travaux liés au barrage de Bagatelle ont aussi connu un retard conséquent, dû principalement à la nature du sol, ils ont pu être complétés en décembre 2016. Soit deux ans après la date initialement annoncée. Mais dans le cas de la station de traitement, le retard a été encore plus important. À l'origine, une bataille juridique concernant l'octroi du contrat de construction.

Si, au départ, le Central Procurement Office (CPO) l'avait alloué au consortium chinois JVPWPC/ First Bureau/HUDP/CWA, cette décision a été remise en question lorsqu'un des soumissionnaires a porté l'affaire devant l'Independent Review Panel (IRP). L'instance a tranché et a estimé que c'est un autre soumissionnaire, soit Colas/Veolia Water, qui aurait dû être choisi.

En 2015, l'on arrive à un dénouement. Au final, la décision du CPO est maintenue. Le consortium chinois peut désormais commencer les travaux. Sauf que le centre d'épuration ne pourra pas être prêt à temps. Alors que le barrage n'a commencé à se remplir qu'en décembre 2016 et être à ras bord mi-2017, la station de traitement ne devrait suivre que deux, voire trois ans après...

Ile Maurice

Port-Louis intègre les Chagos dans une circonscription

Les Chagos feront bientôt partie d'une circonscription électorale à Maurice. Cette décision a… Plus »

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.