Angola: Le pays et Cuba affinent leurs mécanismes de règlement de la dette

La Havane — Le Gouvernement angolais travaille avec les autorités cubaines pour régulariser les arriérés de sa dette avec ce pays des Caraïbes, a déclaré jeudi, à La Havane, la secrétaire d'Etat aux Finances, Vera Daves.

Vera Daves, qui intervenait à l'issue d'une réunion avec la vice-ministre cubaine des Finances et des Prix, Lourdes Rodrigues Ruiz, a expliqué que la situation difficile dans laquelle se trouve l'Angola avait forcé l'accumulation d'arriérés avec des entités nationales et étrangères, y compris Cuba.

Comme pour les créanciers nationaux, Vera Daves a indiqué qu'il était également nécessaire de mener plusieurs séries de négociations avec des bailleurs de fonds extérieurs, tels que Cuba, afin de définir les conditions de règlement de ces passifs.

"Heureusement, le dialogue a été fructueux, nous avons identifié les meilleurs moyens de régulariser ce qui se fait, dans le respect des restrictions de trésorerie de l'Angola", a-t-il souligné.

Selon la secrétaire d'Etat, un dialogue a été établi pour s'assurer que les deux institutions sont comme un cadre macro-économique de coopération, axé surtout sur l'éducation, la santé, la défense et autres.

Vera Daves et Lourdes Rodrigues Ruiz comprennent qu'il est nécessaire de tenir des réunions plus fréquemment, de sorte que la coopération soit désormais mieux contrôlée et que les contrats signés soient plus fluides, dans un souci d'optimisation des ressources.

La secrétaire d'État aux Finances et au Trésor, Vera Daves, fait partie de la délégation angolaise dirigée par le ministre des Relations Extérieures, Manuel Augusto, qui séjourne depuis mardi, à La Havane.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.