6 Juin 2019

Burkina Faso: Député Rasmané Daniel Sawadogo - «KDO sera candidat en 2020 avec ou sans le CDP»

Le député Rasmané Daniel Sawadogo, secrétaire général (SG) de la section provinciale du CDP du Sanmatenga, a expliqué les raisons de sa démission du poste de secrétaire chargé des organisations des travailleurs, du patronat et du dialogue social du bureau exécutif national (BEN) de l'ancien parti au pouvoir.

C'était au cours d'une conférence de presse qu'il a animée le 4 juin 2019 au siège du CDP à Kaya. A cette occasion, l'honorable Rasmané Daniel Sawadogo a déclaré que son champion, SEM Kadré Désiré Ouédraogo, irait à la conquête du fauteuil de Kosyam en 2020 avec ou sans le CDP.

«L'annonce de ma démission du bureau exécutif national du CDP suscite de nombreuses interrogations, surtout dans la province du Sanmatenga où les populations m'ont élu député. Il était donc de mon devoir d'expliquer à la presse et à ma base les raisons de ma décision » : c'est en ces termes que le député Rasmané Daniel Sawadogo, SG de la section provinciale du CDP au Sanmatenga, a introduit sa rencontre avec les journalistes. Entouré des membres du bureau de la section et en présence des militants du CDP, l'élu national a décrit la crise interne qui couve dans le parti fondé par l'ancien président Blaise Compaoré.

Selon l'élu national, les ennuis du CDP, qui ont débuté après l'insurrection populaire de 2014, ont empiré en 2015 avec l'absence du parti de l'élection présidentielle. La raison de cela, a-t-il rappelé, est que le CDP a porté son choix sur la candidature d'Eddie Komboïgo qui a été, par la suite, invalidée. « Après le putsch manqué de septembre 2015, Eddie Komboïgo a quitté le pays et laissé le parti orphelin », a fait remarquer le député. Prenant ses militants à témoin, il a indiqué que, malgré son absence, le CDP a obtenu des sièges aux élections législatives et municipales.

Au dire du conférencier, la grande rencontre de soutien à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo organisée à Bobo-Dioulasso le 16 février dernier est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase au CDP. Au sujet de cette rencontre, a-t-il précisé, le bureau exécutif national du parti a, sous la houlette d'Eddie Komboïgo, convoqué tous les cadres du CDP qui y étaient aux côtés de KDO pour leur demander des explications.

L'ex-patron du CDP au Sanmatenga reproche à Eddie Komboïgo d'avoir illégalement augmenté le nombre de membres du BPN afin de faire valider frauduleusement sa candidature à la prochaine présidentielle malgré son impopularité. « C'est pour ne pas être comptable des manœuvres antidémocratiques d'Eddie que j'ai claqué la porte lors de notre dernière rencontre et démissionné du bureau exécutif », a-t-il déclaré. A ses partisans le député Rasmané Daniel Sawadogo assure que Kadré Désiré Ouédraogo se lancera à la conquête du pouvoir d'Etat en 2020, que ce soit sous l'étendard du CDP ou non.

Burkina Faso

Dialogue politique - Privilégier l'intérêt national

Dans une lettre adressée au Chef de file de l'opposition, (CFOP), Zéphirin Diabré, le… Plus »

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.