6 Juin 2019

Soudan: Les sanctions de l'Union africaine sous la pression américaine

Photo: Radio Dabanga
Khartoum, le 5 juin 2019.

L'UA impose des "mesures punitives à l'encontre des individus et des entités qui ont empêché l'établissement d'une autorité civile". Pour l'analyste Mohamed Nagui, ces sanctions résultent de la pression de Washington.

Le Soudan a été suspendu de l'Union africaine avec effet immédiat. Ceci jusqu'à la création d'une autorité civile de transition dans ce pays confronté à une escalade de la violence après la destitution du président Omar el-Béchir il y a deux mois.

Le Conseil Paix et Sécurité dce l'UA a annoncé vouloir imposer des mesures punitives à l'encontre des individus et des entités qui ont empêché l'établissement d'une autorité civile.

Depuis le début de la crise, l'organisation panafricaine plaide pour un transfert rapide du pouvoir des militaires aux civils et avait plusieurs fois menacé de suspendre ce pays de l'organisation.

Pour l'analyste politique soudanais et rédacteur en chef de "Sudan Tribune", Mohamed Nagui, ce sont les pressions américaines qui ont fait bouger l'Union africaine.

Soudan

Sud-Darfour reçoit des sièges de MINUAD

Le commissaire de l'aide humanitaire de l'Etat du Sud-Darfour, Dr. Jamal Yousef a décrit la situation humanitaire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.