Nigeria: Pratiques frauduleuses - Qualitrends Global Solutions dans la liste noire de la BAD

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) reste ferme sur le respect de l'intégrité, dans la mise en œuvre des projets qu'il finance.

Cette semaine, cette institution a annoncé, avoir exclu Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited - une entreprise de construction enregistrée au Nigéria - pour une période de 36 mois. En effet, une enquête menée par le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption de la BAD a révélé que Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited s'est livrée à de nombreuses pratiques frauduleuses, lors de sa soumission à un marché de construction dans le cadre de la première phase du Programme d'appui au plan de transformation de l'agriculture au Nigeria (ATASP-1). En participant à un appel d'offres pour la réalisation d'infrastructures sociales dans l'État du Niger, au Nigéria, l'entreprise a fait de fausses déclarations au sujet de ses références pour des contrats similaires et a présenté une fausse garantie de soumission.

Sanction. Pendant cette période d'exclusion, l'entreprise et son directeur général ne seront pas éligibles à l'adjudication de marchés financés par la BAD. En vertu de l'Accord d'application mutuelle de décisions d'exclusion, l'exclusion de Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited par la Banque peut également être mise en vigueur par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement. A noter que l'ATASP-1 est financé par le Fonds Africain de Développement (FAD), une entité du Groupe de la BAD. A noter que ce n'est pas la première fois qu'une société est sanctionnée avec son directeur général, par la BAD, pour des pratiques frauduleuses. Selon le bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption auprès de l'institution financière ce genre de mesure vise la prévention des fraudes, la dissuasion et démontre que des enquêtes sont menées par le bureau pour lutter contre la corruption, la fraude et d'autres pratiques inadéquates. Certes, les impacts sont considérables pour les sociétés sanctionnées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.