7 Juin 2019

Congo-Kinshasa: En RDC, le nouveau gouvernement peine à voir le jour

Les deux formations au pouvoir n'arrivent toujours pas à accorder leurs violons pour former un gouvernement. Le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (Cash) se disputent les postes ministériels.

A une semaine de la clôture de la session ordinaire du Parlement au cours de laquelle le nouveau gouvernement devrait être investi, des sources rapportent que le FCC et le CASH n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la répartition des postes ministériels entre les deux coalitions.

Pourtant, avant les obsèques d'Etienne Tshisekedi, père du président Felix Tshisekedi, les deux parties manifestaient leur optimisme sur la publication du gouvernement avant le 15 juin.

Selon une source au sein du FCC, une clé de répartition des postes à raison de 70% pour le FCC majoritaire au Parlement et 30 % pour le CASH aurait été trouvée. Mais cette information a vite été démentie par Rubens Mikindo, le secrétaire général adjoint de l'UDPS et l'un des négociateurs du CASH. Il s'est toutefois voulu rassurant et a promis que le gouvernement serait connu d'ici quelques jours.

Une autre source au sein de la coalition CASH, estime que seuls Felix Tshisekedi et Joseph Kabila pourront rapidement débloquer cette situation d'impasse. Car au niveau des négociateurs de deux camps, les positions sont encore très éloignées. Sans oublier l'épineuse question des postes régaliens, revendiqués par chaque camp.

Selon certains analystes, la nomination du Premier ministre quatre mois après l'investiture du président Felix Tshisekedi, illustre bien la difficulté pour les deux coalition d'harmoniser leurs vues autour d'un même objectif.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.