Afrique du Sud: Coupe du monde 2019 (F) - Kgatlana - « Cette participation marque une étape importante »

Les Sud-Africaines vont disputer leur premier Mondial. Les Banyana Banyana se sont qualifiées pour leur première Coupe du monde féminine après une excellente performance à la Coupe d'Afrique des nations 2018, où elles sont arrivées deuxièmes après les Super Falcons du Nigeria.

La phase de groupes s'annonce très difficile pour les Bayana Bayana. Les dernières sorties des Sud-Africaines avant la Coupe du monde n'ont pas contribué à rassurer ceux qui les imaginaient avoir du mal à exister dans un groupe particulièrement relevé (Allemagne, Espagne, Chine).

« Je crois que la Coupe du Monde est la plate-forme dont nous avions besoin pour mieux faire connaître notre équipe », explique la buteuse sud-africaine Thembi Kgatlana dans des propos relayés par fifa.com. « Il y a sept mois, les gens savaient qui nous étions, mais le soutien dont nous bénéficiions à l'époque n'avait rien à voir avec ce que nous connaissons depuis notre qualification pour la Coupe du Monde. Tout a changé. Désormais, on s'intéresse vraiment à nous. »

Les joueuses emmenées par la capitaine Desiree Ellis devront miser sur Thembi Kgatlana. Meilleure joueuse et buteuse lors de la CAN 2018, elle sera l'un des principaux atouts d'une équipe articulée autour de la capitaine, Janine van Wyk.

« J'ai de grands espoirs pour le football féminin en Afrique du Sud », confie Kgatlana. « Je suis jeune, mais je n'ignore pas que d'autres sont passées avant moi. Elles ont dû lutter car elles n'avaient pas toujours l'équipement nécessaire. Elles n'imaginaient sans doute pas que nous serions un jour à ce niveau. Je pourrais prendre l'exemple de Janine van Wyk. Pour elle, cette participation marque une étape importante. Toutes celles qui ont joué avec Janine, qui ont raccroché les crampons et qui nous suivrons à la télévision, sont sûrement fières de notre qualification pour la Coupe du Monde. C'est un exploit qu'elles n'ont pas pu réaliser lorsqu'elles étaient sur le terrain. »

Et de conclure : « Une participation à la Coupe du Monde ne concerne pas uniquement les joueuses et l'encadrement technique. C'est important pour tout le pays et pour tous ceux qui nous encouragent. »

Actuellement à Beijing avec BG Phoenix en Chine, la joueuse, âgée de 22 ans, compte déjà plus de 50 sélections pour son pays et entend bien faire du rendez-vous français un tremplin pour briller sur la scène mondiale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.