Cameroun: Concession du terminal à conteneurs - Le groupe Bolloré saisit la justice contre le port de Douala.

Douala International Terminals (DIT) a été exclue de la short-list. Le groupe Bolloré dénonce les atermoiements du Port Autonome de Douala (PAD). La justice a été saisie.

Un appel d'offre pour le renouvellement de la concession du terminal à conteneurs au port de Douala a été lancé. Au départ, le couple Bolloré-APM Terminals qui exerce sur la place portuaire depuis plus de 14 ans est en compétition pour le renouvellement de son bail. Un atout, un Know How et une expérience qui pour les spécialistes mettait le groupe Bolloré en position de regagner la concession.

Apres une longue attente, le 8 janvier dernier, le Directeur du port autonome de Douala, Cyrus Ngo'o a rendu publique la liste des entreprises requalifiées. Il s'agit de CMA Terminals, la société Emiraties Dubai port world, hutchison port investments Ltd,Saoudien Red Sea Gateway Terminal, Terminal Invetment Ltd.Aussi. Bolloré-Apm Terminals dont le contrat de concession arrive à expiration en décembre 2019 s'est vue exclue de la suite de la compétition.

On apprendra de sources introduites que la liste rendue publique par le Port de Douala est le résultat des arbitrages effectués à divers niveaux de la hiérarchie gouvernementale. A la suite des travaux préalables de dépouillements effectués par les responsables du PAD.

Lesquels travaux avaient aboutis à l'élaboration d'une première liste de quatre entreprises parmi lesquelles : DIT du couple Bolloré-Apm Terminals,Hutchison port holding, port singapour authority, Dubaï ports World.

On le voit bien, la première short-list a été non seulement modifiée par le retrait de DIT, mais rallongée par deux autres entreprises. Toute choses qui on provoquées l'ire au sein du groupe Bolloré. Une injustice qui a décidé le consortium Bolloré-Apmt à saisir le tribunal administratif de Douala pour obtenir des explications sur sa non-sélection. Des sources au consortium indiquent poursuivre par une requête visant à obtenir la prorogation de la date de proclamation des résultats de l'appel d'offre prévue ce mois de juin. Et même l'annulation pure et simple de la procédure.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.