7 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Amoa Urbain veut réconcilier Houphouët , Nkrumah et Sekou Touré (élections en afrique)

Après s'est réconcilié à titre posthume avec le père fondateur de la Côte d'Ivoire moderne Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, le professeur Amoa Urbain, candidat indépendant à l'élection présidentielle ivoirienne de 2020, était le vendredi 31 mai 2019, était sur la tombe de Dr Kwame Nkrumah, père de l'indépendance du pays frère du Ghana.

Moment de communication avec le défunt et recueillement de haute portée spirituelle, frissons, céphalées, des chants inhabituels d'oiseaux, ont meublé la visite.

Interrogé sur cette atmosphère, Amoa Urbain, par homme de cultures, et initiateur de l'Ordre " des spiritualités d'Afrique noire" a cité le poème de Birago Diop "les morts ne sont pas morts", et dit : « C'est le poids de ma mission. Les frissons en ces circonstances indiquent la présence du défunt. C'est au-delà d'une visite touristique. Je me suis obligé à commencer avec le Président Kwame Nkrumah, père du consciencisme que l'Afrique respecte encore. Les maux de tête atroces sont l'expression du poids de ma mission qui consiste, entre autres, à réconcilier trois forces symboles de l'Afrique de l'Ouest : Félix Houphouët-Boigny, Kwame Nkrumah et Sékou Touré. Difficile est la mission mais "À cœur vaillant, rien d'impossible .(... ).

En moi, je crois trouver un pan de chacun de ses leaders et il faut se convaincre d'une chose : les futures élections en Afrique doivent fortement prendre leur source dans la réconciliation de l'Afrique avec elle-même d'abord. D'où la nécessité de s'imposer une révolution culturelle suffisamment expressive pour porter à l'Afrique un envol économique et certain ».

Cote d'Ivoire

Wilfried Zaha - Une offre rejetée par Crystal Palace pour l'Ivoirien

Arsenal aurait essuyé un refus de Crystal Palace après une grosse offre pour Wilfried Zaha. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.