Cote d'Ivoire: Abidjan/Arnaque sur le mobile money - Des conseils lus pour vous sur Police secours

Vu la recrudescence de posts sur la question nous venons apporter quelques précisions sur le sujet. Car tout le monde peut être victime de la façon la plus simple, en consultant juste son solde.

Comment cela est possible ? Système et modus operandi:

Des personnes de mauvaise foi et ayant appartenu aux systèmes avec des puces money spéciales, arrivent à avoir accès à votre solde. Avec une modification d'algorithmes,

Il déclenche un retrait à distance sur votre compte qui reste en suspens.

Ensuite le cybercriminel vous appelle prétextant un dépôt fait par erreur sur votre compte.

Votre premier réflexe est de consulter votre solde pour vérifier si vous avez vraiment reçu un dépôt. C'est l'ERREUR à ne pas commettre.

Le retrait étant prioritaire, dès que vous mettez votre code secret pour la consultation du solde, c'est le retrait (généré par l'arnaqueur) qui est validé en premier. Vous ne pouvez rien faire que constater la perte de votre solde à ce moment.

Ces opérations sont faites à partir de cartes SIM spécifiques qui peuvent effectuer ce genre de transactions. Tout le monde ne peut pas le faire avec une carte SIM quelconque. Les maisons de téléphonie concernées fournissent les SIM pour des services bien précis, mais des personnes malhonnêtes les utilisent à d'autres fins.

Le conseil:

Ne pas satisfaire à la requête de l'appelant et lui demander de se rendre dans une agence pour la réclamation.

Rentrer un mot de passe erroné à la première tentative, qui aura pour but d'annuler la transaction en attente du cybercriminel.

Les maisons de téléphonie concernées travaillent d'attache-pied à la correction de cette faille. Mais pour le moment la prudence est de mise. La Plcc- Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité reçoit beaucoup de requêtes sur le sujet et les victimes sont de plus en plus nombreuses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.