Maroc: Festival Gnaoua et musiques du monde - La formation jamaïcaine Third World en concert à Essaouira

La célèbre formation jamaïcaine Third World fera vibrer le 22 juin le cœur de la ville d'Essaouira sous les sonorités reggae, à l'occasion de la 22ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde (20-22 juin). Des chansons mythiques telles que "Now That We Found Love", "Try Jah Love" ou "96 Degrees In The Shade" résonneront sur la scène Moulay Hassan, indiquent les organisateurs, précisant que le reggae est un style musical qui a connu la consécration en novembre 2018, puisqu'il a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Après 45 ans d'existence, ceux que l'on surnomme «les Ambassadeurs du reggae» restent l'un des groupes les plus populaires de la Jamaïque, souligne la même source dans un communiqué, notant que mélangeant des rythmes R & B, funk, pop, rock et, plus tard, dancehall et rap, le style de Third World est qualifié de «reggae-fusion». Il s'agit d'une musique qui, tout en restant fidèle aux racines culturelles et ancestrales de ses membres, fait encore progresser la musique d'avant-garde dans le monde entier, expliquent les organisateurs.

Créé en 1973, Third World a tourné et enregistré avec les plus grands, notamment la première tournée mondiale de Marley en 1978, l'ouverture du premier concert des Jackson 5 en Jamaïque ou encore une tournée américaine avec le légendaire guitariste Santana. Avec leurs 10 nominations aux Grammy Awards et un catalogue à succès sur quatre décennies (plus de 30 albums), les récompenses de Third World incluent, entre autres, la Médaille de la paix des Nations unies en 1986, le prix Jamaica Music Industry Awards du meilleur groupe de musiciens, en novembre 2009 à la Brooklyn Academy of Music (BAM). En 2012, le groupe s'est vu décerner le prix Ambassadeur aux Caribbean American Heritage Awards à Washington.

Il est à rappeler que des fusions inédites seront au programme de la 21ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira. Grands moments d'échange et d'émotions, les fusions constituent une des traditions du Festival, qui n'a eu de cesse de mettre en avant tout le talent et l'héritage Gnaoua au profit du monde, grâce aux rencontres entre les maâlems et les plus grands musiciens internationaux, toujours charmés par la richesse de cette musique envoûtante, indique un communiqué des organisateurs.

Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, par l'Agence A3 en partenariat avec plusieurs acteurs institutionnels et privés, le Festival Gnaoua d'Essaouira constitue une manifestation musicale parmi les plus prestigieuses au monde construite sous l'emblème de la convivialité et du dialogue des cultures ayant donné renaissance à une cité en quête d'universalité qui ne renie pas ses racines, a fait savoir la productrice du Festival Neila Tazi.

Le Festival d'Essaouira est un événement avec un concept très particulier, puisqu'il s'agit de mettre en scène des fusions musicales inédites mettant en valeur une culture ancestrale populaire, a-t-elle affirmé, notant que ces fusions en font la particularité pour le public et aussi pour les artistes, qui viennent se prêter à une expérience particulière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.