Maroc: Lancement de la Décennie d'action des Nations unies pour l'agriculture familiale

Les exploitations familiales représentent 90% des fermes à travers le monde, selon la FAO

Les exploitations familiales représentent 90% des fermes à travers le monde, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Elles produisent 80% de la nourriture mondiale, en termes de valeur, a-t-elle relevé à l'occasion du lancement de la Décennie d'action des Nations unies pour l'agriculture familiale.

« Ce sont des éléments indispensables en mesure de stimuler le développement durable et de contribuer à la lutte contre la faim et la malnutrition sous toutes ses formes », a poursuivi l'agence onusienne.

Lancée conjointement par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA), la Décennie d'action pour l'agriculture familiale est un Plan d'action mondial qui vise à mieux soutenir les agriculteurs familiaux, en particulier ceux vivant dans les pays en développement.

Décrétée par les Nations unies fin 2017 et dédiée à l'agriculture familiale, la Décennie vise concrètement « à créer un environnement propice permettant de renforcer leur place sur la scène internationale et d'optimiser leur contribution à la sécurité alimentaire et à la nutrition au niveau mondial, tout en assurant un avenir sain, résilient et durable », a souligné la FAO dans un communiqué.

Afin de mener à bien des actions collectives et cohérentes pour la période allant de 2019 à 2028, un Plan d'action mondial sera mis en œuvre en vue de fournir des conseils détaillés à la communauté internationale.

Il s'agit d'« un guide destiné à développer des politiques, des programmes et des réglementations qui serviront à soutenir les agriculteurs familiaux, en proposant aux principaux protagonistes des actions collectives et cohérentes qui peuvent être menées au cours des dix prochaines années », a précisé l'agence.

Invitant tous les pays à soutenir la mise en œuvre du Plan d'action mondial et à développer des plans d'action à leur échelle, le DG de la FAO, José Graziano da Silva, a fait remarquer que « les agriculteurs familiaux ont besoin de notre aide et nous avons aussi besoin d'eux pour parvenir à un avenir durable ». Et d'ajouter que ce sont eux qui produisent les aliments locaux, frais, de manière durable. C'est leur contribution».

Gilbert F. Houngbo, président du FIDA, a déclaré, pour sa part, que « pour atteindre les Objectifs de développement durable liés à la Faim Zéro et à la pauvreté, nous devons miser sur les petits exploitants agricoles à travers le monde et les aider à exploiter au mieux leurs atouts, leurs connaissances et leur énergie, tout en les autonomisant afin qu'ils puissent transformer leurs vies et leurs communautés».

Selon lui, « les choix que nous faisons maintenant aideront à déterminer si le futur de nos systèmes alimentaires sera sain, nutritif, inclusif, résilient et durable».

Comme l'a rappelé la FAO dans son communiqué, les agriculteurs familiaux fournissent des aliments sains et diversifiés et cultivent la plupart de leur nourriture dans les pays développés et en développement.

En plus de générer des opportunités d'emplois agricoles et non-agricoles et de contribuer à stimuler les économies rurales, « ils aident à préserver et restaurer la biodiversité et les écosystèmes et à utiliser les méthodes de production capables de réduire ou d'éviter les risques liés au changement climatique ».

En outre, «ils facilitent la transmission du savoir et des connaissances de génération en génération et permettent de promouvoir l'égalité sociale et le bien-être des communautés», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.