Cote d'Ivoire: Bonne gouvernance / Raphaël Lakpé aux journalistes de la sous-région - « Notre société est minée par des crimes économiques et financiers »

Du lundi 27 au vendredi 31 mai 2019, s'est tenu, à Grand-Bassam, un atelier sous-régional de formation des journalistes en matière d'investigation économique. Cette formation est une initiative de la fondation allemande Konrad-Adenauer Stiftung.

A l'ouverture des travaux, le représentant-résident de la fondation, Florian Karner, a indiqué que « Les journalistes sont un levier important de la démocratie et de la promotion de la bonne gouvernance. Il ne peut y avoir de démocratie véritable sans une transparence dans la gestion des ressources financières, sans une clarté dans la mise en œuvre de la politique publique et économique. (…) La presse est le 4ème pouvoir, à ce titre, elle doit jouer son rôle de contrôle de la gestion de l'Etat par les pouvoirs publics » La Fondationa invité une personne ressource, Raphaël Lakpé, président de l'Autorité nationale de la presse (Anp). Qui a donné quelques recettes sur le sujet.« L'investigation requiert la patience, le courage et l'indépendance d'esprit.

Le journalisme d'investigation se veut un instrument de compréhension du fonctionnement des systèmes et structures qui gouvernent le monde. Dans notre société minée par toutes sortes de maux tels que les conflits géopolitiques, les crimes économiques et financiers, la circulation des biens prohibés, les contentieux historiques mal élucidés, le journalisme d'investigation peut produire des résultats extraordinaires dans l'effort pour faire éclater la vérité. La lutte contre la corruption est le champ de prédilection où l'investigation journalistique est censée produire ses meilleurs résultats. (…) En Côte d'Ivoire, ce type d'investigation est une espèce en voie de disparition » a fait savoir le président de l'Anp, « 40 ans d'expérience journalistique ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.