Congo-Brazzaville: Agriculture - Henri Djombo veut la modernisation du secteur

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche a réaffirmé son ambition après avoir visité, le 6 juin, plusieurs unités de production agro pastorale dans le district de Tchiamba Nzassi et à Pointe-Noire.

La descente sur le terrain du ministre d'Etat a commencé par la piste agricole Mavitou-Lac Cayo en réhabilitation par la société Translogistique, dans le cadre du Projet d'appui au développement de l'agriculture commerciale (Pdac). Long de près de 45 km, cette piste agricole en forme de Y s'inscrit dans la vision du projet, à savoir améliorer la productivité des agriculteurs et l'accès aux marchés des groupes de producteurs et des micro, petites et moyennes entreprises agroindustrielles, dans des zones sélectionnées, et apporter une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou de situation d'urgence répondant aux critères d'admissibilité.

Le ministre d'Etat, Henri Djombo, et sa délégation se sont ensuite rendus au Lac Cayo qui s'étend sur 15 km de long et 9 de large. Un lac très poissonneux qui nourrit la population locale mais aussi les marchés de la ville de Pointe-Noire « Le regroupement des pêcheurs en coopérative va accroître la productivité. Ceci, avec le soutien de l'Etat dont le souhait est que les pêcheurs s'orientent vers une pêche responsable et durable. A eux de savoir saisir les opportunités qui se présentent car l'Etat est disposé à les accompagner et les soutenir dans cette voie », a exhorté le ministre.

Pratiquement à l'abandon, la plate-forme Primeur de Djeno ne survit que grâce à la volonté de quelques ouvriers, sous la conduite de l'Association des maraîchers de Djeno. Une bonne organisation et un bon encadrement peuvent faire relancer cette activité en cité agricole maraîchère avec des activités intégrées, a dit le ministre d'Etat, demandant aux ouvriers de ne pas céder au découragement.

À Ponte-Noire, la délégation a visité la Société les Grands Moulins du phare qui va produire la farine de blé, de maïs et l'aliment de bétail d'ici à la fin de l'année dès qu'elle sera opérationnelle. La visite des structures a pris fin à la coopérative de transformation agro alimentaire du Congo Cho-Ouak qui produit localement le chocolat.

En fin de journée, Henri Djombo a entretenu les agriculteurs, éleveurs et pêcheurs dans la salle du 28-novembre1958. La modernisation du secteur agricole a été au centre de la communication. Cette refondation, a-t-il insisté, va permettre aux agriculteurs de gagner la confiance du secteur bancaire et des bailleurs de fonds avec la mise en place des systèmes de financements adaptés à l'agriculture, l'élevage ou la pêche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Agroindustrie

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.