Mali: Tiéman Hubert Coulibaly lance Action pour la République pour le Progrès pour soutenir le Président IBK

« Il faut de la cohérence, de l'efficacité pour faire aboutir les grandes réformes menées par le Président Ibrahim Boubacar et que le Premier ministre Boubou Cissé porte aujourd'hui ». La déclaration est de Tieman Hubert Coulibaly, avec qui Confidentiel Afrique s'est entretenu au téléphone ce samedi 08 juin 2019 pour expliquer les raisons du départ d'une bonne dizaine de membres de l'alliance Ensemble pour le Mali (EPM), la majorité présidentielle conduite par Bokary Treta, Président du Rassemblement patriotique pour le Mali, le parti fondé par Ibrahim Boubacar Keita.

Les ressorts entre IBK et ses camarades du Rpm se sont-ils cassés pour que d'autres puissent fonder une nouvelle majorité pour accompagner le Président et son gouvernement.

Tieman Hubert Coulibaly, plusieurs fois ministres dans les différents gouvernements d'IBK, trouve nécessaire « d'affirmer son identité » en créant Action pour la République pour le Progrès (ARP), parce que lui et ses camarades ne se reconnaissent plus dans l'actuel regroupement de la majorité présidentielle, Ensemble pour le Mali (EPM).

Dans son entourage, on pointe du doigt « le manque de sincérité manifeste de Bocari Treta », le patron du Rpm qui dirige la majorité, disons l'ex majorité présidentielle. « Les grandes questions politiques du nord, du centre, du sud, de tout le pays, les grands enjeux sociaux, la situation économique, tout cela interpelle et le gouvernement pour pouvoir apporter des réponses idoines a besoin de compter sur des soutiens clairs, francs et sincères » confie un proche de l'ancien ministre M. Coulibaly qui requiert l'anonymat. Il ajoute qu'autour de l'Union pour la Démocratie et le Développement (UDD) de Tiéman Hubert Coulibaly, se regroupent le Mouvement pour le Mali (MPM) de Hady Niamgadou, le Parti Malien pour la démocratie sociale (PMDS) de Mahmoud Ben Kattra, les forces alternatives pour le changement (FAC), le parti pour le peuple Malien, l'union des patriotes pour la République, l'Alliance pour la promotion et le développement du Mali (APDM-Equité), le Mouvement Emergence Mali (MME) et l'association Jeunesse et Alternance.

Le nouveau regroupement a signé déjà l'accord politique de gouvernance qui a permis la formation du gouvernement de large ouverture dirigé par Boubou Cissé, suite à la démission de Soumeylou Boubeye Maiga qui était menacé par une motion de censure initiée par Bocary Treta et les siens avec la bénédiction de l'opposition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.