Ile Maurice: Pomponette - Le promoteur sud-africain «doit» plusieurs millions à l'État

La déproclamation de la plage publique de Pomponette, le projet hôtelier qui doit y voir le jour, le combat des Mauriciens pour sauver leur plage... On connaît l'affaire. Mais, il y aurait désormais des développements de taille, apprend-on.

Si en Afrique du Sud, la directrice de Clear Ocean Hotel & Resorts Limited est accusée de fraude, et avait même fait faillite en 2017, à Maurice, selon, plusieurs documents que possèdent Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL), Clear Ocean Hotel & Resorts Limited devrait Rs 20 139 280,55 à l'État pour le bail s'étalant sur les périodes de 2017-2018 et 2018 à ce jour, selon une missive datée du 8 mai 2019. Qui plus est, deux cas ont été logés en Cour suprême contre cette compagnie. Elle est poursuivie pour ne pas avoir payé le loyer de ses bureaux.

«Avek tousala, si gouvernman al de lavan ek sa prozé-la, nou pa pou res lébra krwazé», soutient Yan Hookoomsing, d'AKNL. Nous avons tenté de contacter Clear Ocean Hotel & Resorts Limited pour voir si le montant avait été soldé, mais nos appels sont restés vains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.